201801.10
0

Combien de pages un mémoire doit-il contenir?

Publie par

La finalisation d’un cursus universitaire est marquée par la réalisation d’un mémoire de fin d’études. Il appartient à l’étudiant de présenter le résultat de ses recherches en décrivant un thème qui reflète sa spécialisation. La problématique réside alors sur le nombre de pages à réaliser. Même s’il est difficile de prédire un nombre précis de pages à concevoir, une fourchette est établie pour chaque niveau d’études. Par ailleurs, le nombre de pages dépend des institutions qui possèdent chacune leur norme préétablie, mais également de la filière choisie par l’étudiant.

Tout d’abord, cette question que se pose les étudiants peut sembler un signe de fainéantise dans le cas où ces derniers cherchent à effectuer le moins de travail possible. Pourtant, cette appréhension apparaît plutôt comme une crainte d’en faire trop ou même de ne pas être à la hauteur de leur capacité.

En ce qui concerne la structure de mémoire au niveau des différentes institutions, le nombre de pages est communiqué dans la plupart des cas, dans les consignes d’écriture de mémoire. Si tel n’est pas le cas, le nombre de pages est recommandé en général à une cinquantaine de pages pour un mémoire de licence et quatre-vingt pages, celui d’une maîtrise. Pour ce faire, en partant de la base des quatre-vingt pages, l’écrit de recherche se construit de la manière suivante : l’introduction et  la conclusion occupent cinq pages environ chacune et les soixante-dix pages qui restent seront répartis dans les différentes parties et sous-parties du corps de l’ouvrage.

Dans les universités publiques, le nombre moyen de pages des mémoires de maîtrise se chiffre autour de soixante-dix à quatre-vingt pages. De même, dans les universités francophones, ces mémoires se traitent généralement autour de soixante-quinze pages. Par contre, dans les autres pays occidentaux, des universités optent pour un contenu de cent pages voire même plus jusqu’à cent vingt pages sans dépasser les cent cinquante pages. Selon une étude réalisée par un chercheur sur près de quatre milles thèses et mémoires publiés, ce dernier a sorti le résultat suivant : le mémoire de maîtrise moyen compte 133,3 pages et la thèse de doctorat, quant à elle, se chiffre en moyenne à 251,3 pages.

Dans un autre contexte, le nombre de pages de mémoire à rédiger dépend du thème choisi par l’étudiant et donc de sa filière. Pour la filière scientifique, un écrit de recherche se structure autrement par rapport à la norme de mémoire des autres filières. Dans les écoles polytechniques, la taille du mémoire devrait se situer dans les fourchettes suivantes : vingt-cinq à trente pages pour un travail d’étudiant en seconde année et trente à cinquante pages pour celui en troisième année.

Si le nombre moyen de pages de mémoire en master de philosophie est de quatre-vingt, la taille raisonnable d’une rédaction scientifique se situe entre vingt-cinq et trente pages. Cet écrit contient des résultats qui sont l’aboutissement d’une année de recherche et comprend des documents iconographiques. Les pages d’un mémoire scientifique devraient ainsi être étoffées par des tableaux qui présentent des précisions mathématiques et des figures qui sont une transcription des données chiffrées destinées à décrire une situation évoluant dans le temps ou montrer une différence entre plusieurs états. Ces figures sont généralement représentées par des histogrammes ou des tracés de courbes. Parmi les illustrations que possède un mémoire scientifique, les photographies y figurent également incluant les radiographies, les coupes histologiques et autres.

En somme, à la question posée selon laquelle combien de pages doit contenir un mémoire, tout enseignant répondra qu’il n’existe pas de nombre précis de pages à concevoir. Cependant, il est important de signaler qu’un nombre trop restreint de pages ne permet pas de développer l’intégralité d’une pensée alors qu’un mémoire trop volumineux dilue le raisonnement et pourrait donner l’impression d’un travail diffus. De ce fait, un minimum de pages originales et bien rédigées vaut mieux que plusieurs pages peu synthétisées. La qualité est alors plus appréciée que la quantité, l’essentiel est de bien argumenter et savoir soutenir tous ses arguments.


Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *