201407.02
0

Comment fonctionnent les logiciels anti-plagiat?

Publie par

Les plagiats peuvent être définis comme les actions de s’approprier les idées de quelqu’un, donc piller les œuvres d’autrui en donnant pour siennes les parties copiées. Ces actions sont illégales pour tout article rédigé et notamment pour les recherches scientifiques.  Pour détecter les copies, des logiciels ont été développés par des chercheurs en informatiques, plus connus comme des logiciels anti-plagiats. Ces logiciels ont connus des succès depuis un certain temps aux près de ses utilisateurs en particulier les universités. Ce qui explique ce succès, c’est que le fait d’utiliser les logiciels anti-plagiats au sein d’une université influence considérablement ses étudiants. En effet, des changements de comportements ont été observés chez les étudiants grâce à l’utilisation de ces logiciels, et qui ont eu des impacts positifs sur la qualité de l’enseignement et des recherches. Il arrive même que ce soit l’étudiant lui-même qui va s’autocontrôler sur les logiciels pour voir l’originalité de ses écrits et de ses idées. En général, un logiciel anti-plagiat est donc un logiciel capable, un logiciel en mesure de comparer le texte qu’on soumet aux contrôles aux textes ou articles dont les accès sont libres ainsi qu’aux textes déjà regroupées par les développeurs du logiciels (qui sont constituées de travaux de recherches, de thèses et d’articles déjà contrôlés). Les logiciels anti-plagiats sont actuellement commercialisés sous la forme de service disponible sur Internet. Ils proposent de soumettre des écrits, en version électronique, à un moteur de recherche spécialisé dans la recherche de textes longs et de les comparer. Ils effectuent les recherches et les comparaisons avec une base de données constituée des travaux de l’établissement souscripteur, avec les sites spécialisés dans les parutions et édition de livres, thèses ou articles numériques et avec l’ensemble des sites internet du web. Les résultats qu’ils affichent se présentent généralement sous forme d’un  pourcentage de texte “non original” (qui a été trouvé ailleurs). Ils affichent également l’adresse et le nom des sites et fichiers “sources” trouvés, ou encore sous la forme d’un écran comparatif des fichiers soumis et leurs “sources” en ligne. Les logiciels facilitent la découverte de plagiats particulièrement s’il s’agisse de plagiats grossiers : suite de phrases identiques (copier-coller strict) ou quasi identiques sur internet.  Mais il reste tout de même que pour que ses logiciels soient réellement efficaces, il faut que le document de comparaison et de référence soit déjà stocké parmi les bases de données des développeurs. Ce qui limite tout de même leurs utilisations.


Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *