201202.22
0

Ce qu’il ne faut surtout pas faire : les dix principaux écueils dans la conception d’un mémoire

Publie par

–       bien évidemment, ce sur quoi se font prendre chaque année de nombreux étudiants : le plagiat ou le copié collé d’informations directement du web en le fondant dans leur texte et en pensant que personne ne s’en apercevra : les logiciels le détecteront en 10 minutes de scan !

–       choisir un sujet de mémoire ayant été déjà largement traité par d’autres étudiants et dont les mémoires ont été publiés en ligne (memoireonline…)

–       rédiger un mémoire sans préciser ses sources en notes de bas de pages et en bibliographie

–       restreindre le champ d’étude et les sources consultées, votre analyse sera biaisée et ne prendra pas en compte toutes les théories sur le sujet

–       ne pas soumettre son plan détaillé à son directeur de mémoire, évaluateur de son mémoire

–       commencer la rédaction au dernier moment lorsque la date limite est proche

–       ne pas faire de relecture intégrale du mémoire par une personne extérieure ne connaissant pas le sujet

–       rester sur une structure descriptive (plan « tiroir ») sans apporter une véritable réflexion sur le sujet (plan « dynamique »)

–       affirmer sans justifier, ne pas s’appuyer sur des preuves statistiques pour étayer une démonstration

–       négliger la forme du mémoire (présentation, qualité visuelle, document aéré…) indissociable du fond et souvent aussi importante

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *