201707.25
0

Faire appel à un coach pour votre mémoire d’expertise comptable (dec) est-il indispensable ?

Publie par

Une fois la demande d’agrément du sujet de mémoire validée, vient inéluctablement la partie la plus difficile de l’obtention du Diplôme d’Expertise Comptable (DEC) : le mémoire d’expertise comptable. La réponse de votre examinateur à la demande d’agrément fournit les lignes directrices pour l’amélioration de votre développement et les pistes à suivre pour vous assurer de la pertinence du plan à votre sujet.

Mais une question mérite d’être posée : est-il encore indispensable de faire appel à un coach ? Dans un premier temps, il est important de connaître les procédures à suivre pour bénéficier d’un coaching. Ensuite, nous attirerons notre attention sur l’étendue de l’apport du coach à la rédaction du mémoire.

Le coaching de mémoire DEC se fait auprès d’experts-comptables hautement expérimentés, généralement des experts-comptables ou des commissaires aux comptes retraités. Des associations telles que le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables, la Fédération Française d’Associations des Retraités Experts-Comptables (FAROEC), l’Association Amicale des Experts-Comptables et Commissaires aux Comptes Retraités (AMECAR) ou des cabinets d’expertise comptable proposent un tutorat personnalisé. De grandes écoles d’expertise comptable (INES, ENOES, CNAM-INTEC) prodiguent également des formations d’aide à la préparation du mémoire. Avec l’avancée des technologies, on assiste à l’émergence de coachs à distance qui offrent un accompagnement en ligne (email, vidéo-conférence) et/ou par téléphone. Le tarif pour de telles prestations varie de 50 à 2 200 € en fonction du nombre de rendez-vous et de la portée du coaching.

En ce qui concerne les formalités, le tutorat de mémoire DEC ne peut avoir lieu avant l’obtention de l’agrément du sujet. Une convention écrite entre l’entité assurant le coaching et le comptable mémorialiste doit être établie et déposée au sein du Conseil de l’Ordre des Experts-Comptables. Il s’agit d’un véritable engagement de chacune des parties : le mémorialiste, de suivre les recommandations du tuteur et de progresser dans la rédaction à chaque rendez-vous ; le tuteur, de relire avec attention et minutie le devoir, tout en donnant les meilleurs conseils.

Si le coaching de mémoire semble intéressant dans la mesure où le mémorialiste bénéficie de l’aide d’un expert-comptable senior averti et doté d’une grande expérience, qu’en est-il de l’apport du coach ?

La plupart des offres de coaching de mémoire DEC portent sur la relecture de la forme du devoir. Les prestations varient de 50 à 150 € selon le nombre de séances. Certains cabinets d’expertise vont plus loin, en proposant une correction du fond du mémoire voire une correction complète (à la fois du fond et de la forme). Le coût de l’accompagnement pourra atteindre les 2 000 €.

Qu’entend-on par la forme du devoir ? Il s’agit de la présentation (mise en page, mise en forme, équilibre des parties, reliure, illustration de la couverture), mais surtout de la correction orthographique et grammaticale ainsi que la vérification de la sémantique (construction des phrases, clarté de l’énoncé) et du style.

Sur le fond, la lisibilité du devoir est primordiale. Il existe des contraintes de forme à respecter (taille de police, interlignes, retour à la ligne, espacement des paragraphes, agencement particulier de la bibliographie). Ces règles échappent parfois à la vigilance du mémorialiste. Les fautes d’écriture agressent les yeux des membres du jury et peuvent irriter au point de pénaliser gravement, voire d’éliminer le mémorialiste. En effet, la présence de telles lacunes sous-entend un manque de rigueur ou une négligence. Or il arrive bien souvent qu’après avoir rédigé, lu et relu le même devoir, les yeux du mémorialiste laissent passer des coquilles. La remise d’un travail sans fautes et bien structuré sur la forme permet à l’examinateur de se concentrer sur le fond du devoir.

Au cours de la relecture du fond, le tuteur s’assurera que le mémoire n’est pas hors sujet. Il portera une attention particulière au contenu même du mémoire : reformulation de la problématique, vérification de la cohérence du sujet aux développements du mémoire, contrôle du plagiat, orientations techniques et vérification des données, aide à la recherche bibliographique, fourniture d’accès à des bases documentaires plus riches, étude de la plus-value apportée par les annexes, appréciation de l’apport du mémoire au corps du métier d’expert-comptable…

Pour conclure, nous dirons que le recours à un coach n’est pas indispensable, mais constitue sans nul doute une aide précieuse pour éviter la dépréciation inutile de votre mémoire DEC. Le coach avec un regard nouveau, objectif et critique apporte non seulement la garantie d’un devoir au moins bien écrit et répondant aux exigences de forme, mais encore un mémoire solide, cohérent et bien étayé.


Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *