201404.25
0

Le mémoire d’Audit interne VS Audit externe

Publie par

Autrefois spécifique à la comptabilité, l’Audit Interne couvre dorénavant toutes les activités de la société. L’ampleur de cette branche au sein de l’entreprise donne de facto libre accès à une grande variété d’analyses, et de conseils. Rappelons que : le mémoire d’Audit Interne consiste en un document permettant à l’Auditeur d’exposer son opinion concernant la bonne marche de l’entreprise en s’appuyant sur une série d’enquêtes précédemment effectuées pour en arriver à des recommandations. Cette idée de recommandation, différencie définitivement le mémoire du rapport d’Audit Externe. Néanmoins, réduire la spécificité du mémoire aux conseils apportés par l’Auditeur serait une affirmation erronée. Qu’en est-il alors de ses particularités ? À ce problème de spécificité, nous pouvons répondre d’ores et déjà que ledit mémoire présente de nombreuses spécificités.

Spécificités quant au fond du mémoire

En partant de la définition donnée par les commissaires aux comptes à l’Audit, le contenu de son rapport doit attester de la régularité, la sincérité et l’image fidèle des comptes et états financiers de l’entreprise. Aussi, le rapport serait axé sur la vérification de l’exactitude des comptes, des résultats et des états financiers de l’entreprise.

Dérogeant à cette définition, le mémoire d’Audit Interne est une véritable assurance pour l’entreprise. En appréciant la bonne marche de l’entreprise, il se démarque définitivement du mémoire d’Audit externe dès lors que le mémoire d’Auditeur Interne signale à l’entreprise ses défaillances dans la gestion et propose des solutions adéquates en ayant une visibilité plus approfondie que l’auditeur externe censé intervenir ponctuellement, avec de fait une vision plus limitée du fonctionnement de l’entreprise auditée.

Spécificités quant aux rédacteurs même du mémoire

En Audit Externe, les rapports sont rédigés par des organes étrangers à la société : cabinet privé, commissaires aux comptes, ainsi que d’autres entités. Alors qu’en d’Audit Interne, la rédaction du mémoire échoit à des personnels même de la société auditée.

Si tel en est le cas de ses acteurs, l’indépendance dans la rédaction du mémoire d’Audit Externe est indiscutable, et par conséquent le contenu en demeure objectif. Par contre le rapport d’Audit Interne est rédigé, par un auditeur sous la subordination du comité d’audit. Cette dépendance fonctionnelle au comité d’audit assure néanmoins une indépendance à l’égard des organes de direction et assure de facto une objectivité pleine dans la rédaction du mémoire.

Nous avons présenté ci-dessus certains aspects de la particularité du mémoire d’Audit Interne. Néanmoins d’autres horizons restent à explorer tel que la spécificité du champ d’application de l’Audit Interne.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *