201405.21
0

Les particularités du mémoire de fin de cycle

Publie par

Rédiger un mémoire de fin de cycle pourrait sembler être un exercice banal pour les étudiants de leur formation académique. En fait, la spécificité d’un mémoire de fin de cycle réside notamment dans la recherche d’applications cohérentes de l’ensemble des acquis de la formation dans le sujet du mémoire. Bien qu’il ne serait pas possible d’établir la liste exhaustive des règles conditionnant la réussite sur ce point, il est important quand même d’en mentionner les principes essentiels.

En effet, un mémoire de fin de cycle est la capitalisation des acquis des années de formation de ce cycle universitaire. De ce fait, un étudiant dans un tel contexte aurait à s’armer de tous les cours théoriques dispensés durant ces années puisque ce sont les principaux outils à sa disposition dans la rédaction du mémoire. Que ledit mémoire concerne la vérification d’hypothèses en vue de répondre à une problématique, ou bien une étude de cas suite à un stage en entreprise (par exemple), ce principe doit toujours baliser la rédaction du mémoire.

Le plan du travail doit donc mettre en relief les apports significatifs des cours théoriques dans la résolution de la question centrale (la problématique). Une étroite collaboration avec l’enseignant tuteur serait plus que nécessaire, surtout pour ne pas sortir du cadre de la formation et de celui du sujet de mémoire.

Chaque partie du plan devrait être détaillée au maximum de manière à sortir tous les éléments devant aider à l’atteinte des objectifs de l’étude. Le domaine couvert par la formation de tout un cycle universitaire étant vaste, il faut tout de même rester concis autant que possible. Rédiger un tel mémoire ne demande que de retenir ce qui est nécessaire tout en veillant à ne pas négliger les points importants.

Il est à rappeler que, sur la forme du document, il existe des principes essentiels à retenir qui se basent sur les notions de clarté et de cohérence. Entre autres, les étudiants en fin de cycle universitaire devraient avoir déjà assimilé ces principes tout au long de ces années de formation. Rédiger avec de style simple dans le rédactionnel, bien structurer le travail et rendre un document exempt de faute sont des habitudes considérées comme déjà acquises à ce stade.

Comme son nom l’indique, le mémoire de fin de cycle est censé refléter l’intégration par l’étudiant des attentes méthodologiques de son cycle de formation (Licence, Master 2, Doctorat) et sa capacité soit à poursuivre ses études dans le cycle suivant soit à pouvoir exercer une activité professionnelle.

En somme, appréhender la rédaction du mémoire de fin de cycle comme un exerce évident pourrait coûter cher à un étudiant négligeant.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *