201407.04
0

Focus sur le mémoire du cursus “Gestion de patrimoine”

Publie par

La société actuelle est toujours à l’affût de services sur mesure et cherche de plus en plus à se prémunir des risques. Le conseiller en gestion de patrimoine pourrait apporter des solutions susceptibles d’intéresser le client. Mais pour accéder à de tels postes, l’obtention de diplôme est requise.  Or, pour ce faire, il est nécessaire de passer de prime abord, par la rédaction d’un mémoire en gestion de patrimoine.

Formation en gestion de patrimoine et les compétences des étudiants

La formation en gestion de patrimoine permet de former des spécialistes aptes à conseiller les clients sur les structures patrimoniales et sur l’environnement juridique et fiscal afin de les guider dans leurs démarches de placement. Ainsi, la formation permet aux étudiants d’analyser les aspects juridiques et fiscaux de la gestion et de la transmission de patrimoine aussi bien chez les professionnels que chez les particuliers. La formation aide les étudiants qui seront les futurs gestionnaires de patrimoine à discerner les besoins des clients et de proposer des solutions adaptées à leurs exigences. L’étudiant qui suit cette formation peut aussi travailler sur les régimes matrimoniaux et le droit de la famille, mais aussi sur l’assurance vie et la préparation de la retraite, les stratégies de placement et de gestion des valeurs mobilières. Ainsi, des compétences en droit, fiscalité, finance et économie sont requis de la part des étudiants en gestion de patrimoine.

Le mémoire en gestion de patrimoine

La rédaction et la défense du mémoire vient clôturer la formation en gestion de patrimoine. La première démarche dans la réalisation de ce mémoire consiste à choisir le sujet. Si dans la grande majorité des cas, le sujet est choisi par l’étudiant avec son encadreur, le choix du sujet du mémoire en gestion de patrimoine nécessite une concertation entre le tuteur d’apprentissage et le responsable pédagogique. L’objectif de telles approches est de réaliser des travaux qui soient bénéfiques aussi bien au niveau académique, mais aussi, au niveau de l’entreprise qui accueille l’étudiant. Au cas où l’étudiant est en contrat de professionnalisation, alors le sujet de son mémoire est imposé par l’entreprise au sein de laquelle, il va travailler pendant un certain temps. Ainsi, la rédaction du mémoire va permettre une spécialisation de l’étudiant sur un thème de la gestion de patrimoine.

La rédaction

Etant donné que l’étudiant ait fait des études sur terrain, alors le mémoire en gestion de patrimoine se compose de quatre parties distinctes. La première partie correspond à la partie introductive qui permet de cadrer l’étude et d’annoncer la problématique de recherche avec le plan que l’étudiant envisage de faire. La deuxième partie est consacrée à une étude théorique, destinée à développer les différentes notions, théories ou réglementations dans le domaine de la gestion de patrimoine. Après cette partie, l’étudiant doit présenter son travail au sein de l’entreprise et les différents apports qui découlent de cette mission. La quatrième partie est consacrée à la conclusion qui reprend les points essentiels pouvant être mis en exergue à l’issue de l’étude, ainsi que l’évaluation des avantages et des biais de l’étude. La conclusion permet entre autres d’ouvrir la voie à une autre perspective de recherche.

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *