201406.13
0

Le mémoire de Sociologie : quelques conseils pour une rédaction optimale

Publie par

La rédaction d’un mémoire constitue une étape cruciale permettant à l’étudiant d’obtenir son diplôme. Mais cette étape permet aussi d’apprécier les différentes qualités du chercheur. En ce sens, la rédaction devrait être planifiée et réalisée calmement et progressivement, afin de mettre tous les atouts de son côté.

Spécificité du mémoire de sociologie

Le mémoire de sociologie ne constitue pas une dissertation, ni un simple rapport des différentes recherches ayant été menées sur un thème donné. Il ne correspond pas non plus à un simple rapport des faits observés par le chercheur. Il s’agit d’une recherche qui demande de l’implication de la part de l’étudiant. En effet, il va consacrer une partie de son étude à la réalisation d’enquêtes et d’études sur terrain. Cela demande une capacité d’organisation de sa part afin qu’il puisse gérer toutes les données qu’il a collectées sur terrain de manière à ce qu’elles soient exploitables. Dans cette optique, l’étudiant peut faire des observations, ou entrer en contact avec les populations ou le milieu d’étude. C’est à partir de certaines observations que l’étudiant peut dégager une ou plusieurs question (s) sociologique (s) ou ethnologique (s).
Selon, l’enseignant qui va encadrer l’étudiant, les questions qui découlent de ces constatations constituent les questions de départ auxquelles, il va essayer de répondre tout au long de son mémoire. Mais pour d’autres enseignants, elles correspondent à des questions provisoires qui peuvent encore changer en fonction des études sur terrain de l’étudiant et en fonction des ressources documentaires qu’il consulte. L’étudiant chercheur va donc faire une remise en question des choses qui ont été déjà établies pour apporter plus de précisions à la question de départ. La détermination de la question de départ permet entre autres d’orienter et d’affiner la recherche. Elle permet aussi de déterminer la méthodologie adaptée aux objectifs visés par le chercheur. Ce dernier peut opter pour des entretiens, des questionnaires ou des observations sur terrain.

La rédaction et le contenu d’un mémoire de sociologie

Le document écrit doit être agréable et facile à lire. Ainsi, l’auteur doit faire en sorte d’apporter le plus de précisions possible pour aider le lecteur à comprendre le sens des phrases et l’articulation logique entre les différents arguments avancés. Pour ce faire, il convient dans un premier temps d’exposer et de décrire le contexte social et culturel dans lequel s’inscrit la recherche. Le phénomène qui a conduit à la réflexion, les relations entre les groupes sociaux, les liens de causalité ainsi que les différents facteurs qui peuvent influencer les phénomènes observés doivent être clairement déterminés. Cette démarche permet en effet de distinguer le mémoire d’un simple rapport de stage ou de terrain.
Le mémoire est composé d’une introduction, d’un développement comportant des parties avec des chapitres et des sous-chapitres et une conclusion. Les différentes parties du développement doivent être précédées d’une petite introduction et se terminer par une brève conclusion qui fait la transition avec la partie suivante. La partie introductive présente le sujet et la question à laquelle, l’étudiant va essayer de répondre. Cette partie devrait permettre au lecteur de saisir le contexte dans lequel s’inscrit le sujet. Elle devrait montrer l’état de l’art concernant le thème d’étude, l’apport du sujet, sa spécificité, ce qu’il cherche à démontrer et le plan. Le nombre de parties et de chapitres varie en fonction de ce que l’étudiant veut démontrer. Le document se termine par la conclusion qui constitue le bilan de la recherche. Elle permet d’ouvrir la voie à d’autres recherches.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *