201501.03
0

Le mémoire technique : comment le réussir?

Publie par

Le mémoire technique est fréquemment demandé lors d’un appel d’offre sur le marché public, il sert à expliquer les détails techniques de la prestation de même que les points relatifs à l’organisation des travaux.

Le mémoire technique peut avoir plusieurs dénominations : mémoire technique, mémoire explicatif, mémoire technique justificatif, note méthodologique ou encore proposition technique. Toutefois, il reste la partie indispensable dans toute réponse à un marché public. De ce fait, il représenterait 60% de la note finale attribuée à la soumission de candidature d’une entreprise.

D’ailleurs, le mémoire technique sert de pilier à la candidature subséquemment à l’appel d’offre étant donné qu’il est le document principal dont l’objectif consiste à mettre en exergue la valeur technique de l’offre.

Se substituant donc à l’entretien commercial ou encore à une proposition commerciale, le mémoire technique est le seul et unique document qui servira d’intermédiaire entre l’acheteur et votre entreprise. Autrement dit, le mémoire technique reflètera votre image tout en restant un outil essentiel et fondamental pour convaincre l’acheteur.

Lors de l’appel à candidature, deux cas peuvent se présenter, soit :

–       le mémoire technique est considéré comme un dossier de consultation qui suit un cadre imposé par l’appel d’offre

–       le mémoire technique est élaboré par l’entreprise en fonction des critères techniques requis sans qu’il y ait un cadre préétabli

Que ce soit l’un ou l’autre, l’enjeu réside notamment dans l’illustration du savoir-faire de l’entreprise par rapport aux critères demandés et énoncés dans le cahier des charges.

Il est ainsi requis de porter une attention particulière à l’élaboration du mémoire technique, tant sur le fond que sur la forme. Effectivement, faire une offre tarifaire compétitive n’est pas suffisant. Il est essentiel de la compléter par le mémoire technique qui ne devra nullement négliger de mentionner les prestations proposées tout en détaillant la méthodologie utilisée et surtout les critères environnementaux.

Comment répondre correctement à l’appel d’offre, à la demande ?

Il est nécessaire de dresser un plan initial qui reprendra principalement les éléments clefs de votre entreprise et/ou vos essentiels atouts.

Pour se faire, voici une trame de plan initial à personnaliser :

  1. Présentation générale de la société

– Nom et raison sociale de la société

– Résultats des trois dernières années

– Historique de la société et savoirs-faires

– Effectif global et organisation géographique

– Organigramme

  1. Contexte et objectifs de la mission

– Contexte général

– Objectifs

  1. Déroulement de la prestation

– Méthodologie

– Organisation et logistique

– Moyens humains et matériels

  1. Démarche qualité : planning, livraisons, recommandations
  2. Proposition : réponse à l’offre

– Planning

– Budget

– Préconisations

  1. Indicateurs et suivi

– Suivi

– Evaluation de la mission

  1. Les références

– Expériences

– Certifications

– Dossiers de presse

– Témoignages clients

– Partenaires et autres

La présentation de l’entreprise est de rigueur, notamment des équipes de travail. Néanmoins, il est nécessaire d’axer la présentation en fonction de l’offre et des compétences spécialisées de l’entreprise.

Un exemple concret consiste à mettre en exergue le domaine concerné par l’appel d’offre sans perdre du temps à étayer la globalité de l’entreprise, cela même si l’entreprise est spécialisée dans un grand nombre de domaines.

En d’autres termes, il s’agira de mettre en exergue :

  • votre profil tout en l’illustrant par un net et bref historique
  • votre expertise par la mise en avant des expériences acquises conjointement aux savoir-faire
  • les procédures utilisées de même que les moyens mobilisés.

Il est essentiel de s’appuyer sur le contexte actuel du marché et des objectifs du marché visés par l’appel d’offre lors de l’élaboration du mémoire technique. De plus, incorporer des indicateurs permettrait de suivre et d’évaluer la prestation. Indéniablement, savoir se positionner et maîtriser le contexte actuel du marché est un facteur de poids dans toute réponse d’appel d’offre.

La rédaction devra être soignée tout en étant à la fois simple et concise. D’ailleurs, ces parties représentent un réel reflet d’investissement dans le futur. Incontestablement, votre image, l’image de l’entreprise qui émanera du mémoire technique déterminera grandement le futur financier de cette dernière, surtout en termes de relations publics.

En ce qui concerne la partie méthodologique, outre les apports présentés pour le projet, sa présentation doit être précise et personnalisée afin de démontrer que l’entreprise prend en compte les besoins de l’acheteur.

Chaque réponse devra alors être élaborée en fonction de la technique proposée et de la méthodologie retenue complémentairement au budget prévu, au planning et au contexte de l’offre dont les critères environnementaux.

Les pièces justificatives qui aident à valoriser la candidature représentent également un point primordial au mémoire technique : exemples de prestations, certifications ou encore des dossiers de presse et ouvrages effectués.

Selon la spécialité requise, la prestation demandée ou encore le domaine d’activité, le plan du mémoire doit être harmonie avec les besoins et exigences de l’acheteur.

Une relecture systématique doit être effectuée avant tout envoi de la candidature, cela permet effectivement de rectifier des présentations d’idées, d’ajuster certains points pour qu’il y ait harmonie entre le contexte administratif et l’expertise de l’entreprise

Qu’est ce que devra absolument comporter le mémoire technique de votre entreprise ?

  • Moyens humains et matériels apprêtés pour la prestation dont : organigramme de l’équipe, qualifications des personnes mobilisées avec leurs profils professionnels respectifs (expériences, CV …)
  • Annonce d’un planning : délais d’exécution
  • Détails des moyens matériels utilisés
  • Produits utilisés complémentairement aux fiches techniques respectives.
  • Méthodologie de sécurisation et de respect de l’hygiène
  • Gestion des éventuels déchets
  • Gestion des probables nuisances engendrées
  • Gestion de la protection de l’environnement, dont l’impact environnemental
  • Déroulement du service après-vente (SAV) et de la maintenance
  • Description des variantes probables

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *