201404.18
0

La rédaction du mémoire technique

Publie par

Les objectifs du mémoire technique

Document servant surtout pour appuyer un dossier d’appel d’offre public, le mémoire technique est un élément indispensable pour mettre en valeur un document devant un ou plusieurs décideurs, en vu de s’attribuer un marché ou un projet quelconque. Il servira à cet effet, de présentation des forces et des avantages d’un candidat soumissionnaire et ainsi, de base d’analyse et d’évaluation de la capacité et de la compétence d’une entreprise ou d’un individu, pour les décisionnaires.

Les règles de fond et de forme du mémoire technique

Dans le cadre d’un marché public, la mise à disposition d’un mémoire technique dans un dossier de réponse à un appel d’offre, est obligatoire. Ce document, souvent en annexe, doit présenter des données spécifiques, sur la personne morale qui soumissionne, qu’elle soit une société ou un individu. Il devra également comporter des notes techniques bien précises sur la réalisation et la mise en œuvre du projet, ainsi que des coûts financiers prévisionnels de réalisation. Selon l’exigence de l’appel d’offre, le mémoire technique peut également définir les méthodologies détaillées et approches de mise en œuvre. Ceci doit permettre de répondre conformément aux termes de références stipulés par l’appel d’offre. Ainsi, dans le processus de sélection et de validation, le mémoire technique jouera un rôle décisionnel très important et sera noté jusqu’à 80% de la note totale, suivant les critères d’évaluation de chaque organisme.
Comme le mémoire technique est un document essentiel pour optimiser l’évaluation et le choix d’un prestataire technique, sa rédaction devra être faite dans les règles de l’art. Malgré qu’il n’y ait pas de canevas spécifique pour sa composition, des données de base doivent cependant, y figurer. Ainsi, le soumissionnaire devra, dans un premier temps, faire part de ses capacités humaines et matérielles en mettant en valeur, les moyens à affecter pour assurer la bonne mise en œuvre du projet. Il relatera également les méthodologies de réalisation en respectant les exigences de l’offre et en prévoyant les divers risques de mise en œuvre et les dispositions prises, en fonction des difficultés et des éventuelles contraintes. A cet effet, les plans et fiches techniques, le cadre logique d’exécution ainsi que le chronogramme de réalisation devront y être mentionnés avec des détails pertinents et présentés le plus clairement possible. Enfin, suivant la demande de l’appel d’offre, ce mémoire peut présenter les détails récapitulant les besoins quantitatifs pour la réalisation du projet ainsi que les détails sur les coûts estimatifs. Toutefois, avant de procéder à l’élaboration d’un mémoire technique, des études au préalable devront être effectuées afin de fournir des données pertinentes, détaillées et fiables, dans le dossier de soumission.

Les enjeux du mémoire technique

La qualité du fond et de la forme sont déterminants pour se démarquer des autres mémoire techniques. La personne chargée de la sélection au sein de l’administration éliminera d’emblée un mémoire technique qui ne reflétera pas un minimum d’attention et de rigueur. La rigueur accordée au mémoire technique est un premier aperçu du sérieux de l’entreprise, telle une lettre de motivation, pour sortir du lot, il convient de ne rien négliger pour se démarquer et se positionner comme une entreprise de qualité. Face à des enjeux financiers souvent importants, l’entreprise qui déposera son mémoire technique aura tout intérêt à redoubler d’attention pour ce travail ou à se faire aider d’un spécialiste.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *