201403.05
0

Comment déterminer une problématique dans un TFE ?

Publie par

Pierre angulaire du travail intellectuel, la problématique représente le fil directeur de la rédaction et constitue par la même occasion une étape décisive pour tout travail de fin d’étude. Elle peut se définir comme étant « un ensemble cohérent construit autour d’une question principale qui pose problème au regard de ce qui existe scientifiquement, des hypothèses de recherche sur un objet et du cadre d’analyse qui permettront de traiter le sujet choisi ». En des termes plus simples, la problématique est un texte plus ou moins court présentant au lecteur le problème de recherche. De cette définition se dégage trois conseils pour la formulation d’une problématique.

Faites un travail synthétique de la littérature existante afin de montrer l’originalité de la recherche

Bien avant de s’atteler à un travail intellectuel sur un thème quelconque, il importe de dresser un premier état des lieux du savoir sur la question. Cet état des lieux découle de ce que l’on sait sur le sujet. Ainsi il importe de se référer aux théories rapportées par les sources scientifiques issues des fiches de lecture, car un problème de recherche est une question à laquelle il n’a pas été répondu de manière satisfaisante ou à laquelle il n’existe pas encore de réponse valable. Le travail à fournir consiste donc à proposer une solution à ce problème. L’état des recherches sur le sujet et le manque de connaissances à combler, doivent alors transparaître dans cette synthèse et l’argumentation d’une problématique devra reposer sur la justification de la nécessité de la recherche.

Posez votre question de recherche

Une fois l’état des recherches effectué et la lacune trouvée, il s’agit désormais de poser le problème. Pourquoi problématiser ? Parce que cela permet le développement de la réflexion, du raisonnement personnel et du sens critique afin de faciliter la quête de réponse face à des problèmes divers.
Afin de susciter de l’intérêt, un bon problème de recherche doit avant tout correspondre à un questionnement général assez important susceptible de se décliner en questions partielles. Ensuite, il n’aboutit pas à une solution immédiate ou restreinte à une réponse affirmative ou négative. Bien au contraire, il peut être l’arène d’arguments en contradiction. Ainsi, une question de recherche doit prendre la forme de questions ouvertes que l’on peut classifier en questions principales d’ordre général déclinées en sous-questions d’ordre spécifique.

Formulez des hypothèses de recherche

Réfléchir sur la problématique permet la délimitation claire du sujet à aborder dans le développement du travail et la réflexion sur les points que l’on désire étudier. C’est pour cela que la construction claire et précise d’une problématique passe par la formulation des hypothèses. Une hypothèse fait suite à l’état des lieux sur la recherche précédemment énoncée. C’est une réponse anticipée à la question que l’on formule à l’aide de la littérature existante. L’hypothèse est une affirmation dont la vérification de la validité se fera de manière empirique ou expérimentale, à l’issue de laquelle celle-ci sera réfutée, ou, confirmée.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *