201405.06
0

La rédaction du mémoire professionnel

Publie par

Les spécificités du mémoire professionnel

Pour les curieux, le mémoire professionnel demeure l’un des éléments les plus importants dans le cadre de la validation des professeurs stagiaires. Il apparaît également comme étant une sorte d’outil de formation dont les différentes caractéristiques et le sens exact sont encore ambigus. Ainsi, dans ce document, nous allons vous expliciter plus l’objectif du mémoire, nous évoquerons ensuite son contenu et nous nous attarderons enfin sur des petites astuces concernant sa rédaction.

L’objectif du mémoire professionnel

Réalisé individuellement ou en groupe, cet écrit se penche sur les diverses pratiques professionnelles rencontrées pendant le stage de formation, et a pour but de s’assurer que le professeur stagiaire ait : la capacité d’identifier d’éventuels problèmes relatifs à ces pratiques, de passer à l’analyse de cesdits problèmes, en y portant une réflexion exhaustive, et d’agir en conséquence en dégageant quelques solutions. En somme, son rédacteur doit à tout prix éviter de se contenter d’une banale narration, sans réflexion profonde sur le sujet, ou encore de porter une réflexion purement théorique qui n’apporte aucune mesure corrective pour changer la situation l’enclavant dans son parcours. Au terme de celui-ci, la soutenance finale se verra comme étant l’opportunité, pour le jury, de mesurer la capacité d’argumentation du futur professeur.

Le contenu

De prime abord, il faut bien faire la différence entre le dossier et le mémoire. Le dossier (comme celui de l’épreuve de l’entretien du concours PE) constitue un ensemble de documents utiles en portant à la connaissance des lecteurs divers problèmes, des pratiques, etc., alors que le mémoire, comme mentionné précédemment, relève d’une dimension plus profonde et plus poussée. De manière plus simple, le dossier peut être assimilé à un travail d’observation, tandis que la rédaction du mémoire se fait véritablement dans l’optique d’une formation professionnelle. Elle se base sur l’implication dudit auteur dans l’exercice d’un métier qui est déjà le sien.

Le guide pratique

Le mémoire professionnel met un accent sur la relation enseignement-apprentissage. En effet, les stagiaires ont pour objectif de valider celui-ci et ont la prétention de devenir eux-mêmes des formateurs, à leur tour. Voilà ce qui fait la complexité de la chose. Doit être mise en évidence une cohérence entre les aspects pratiques et théoriques de la formation suivie.

Pour traiter une question quelconque, le protagoniste est amené à bien prendre en compte la complexité de celle-ci. Par conséquent, le premier point crucial est de « construire son questionnement » ; c’est-à-dire recueillir les données nécessaires correspondant étroitement à la problématique.

Ensuite, pour la conduite de sa réflexion, il s’avérera utile de choisir la meilleure démarche à suivre. A ce titre, il faut qu’il y ait une réelle cohérence la méthodologie pour laquelle on a optée et l’objectif préalablement fixé. 3 catégories d’objectifs s’offrent alors à nous : chercher à comprendre (en recherchant la signification d’un élément donné), chercher à prouver (en recherchant des relations causales et des explications tangibles) ou chercher à transformer les pratiques pour innover (provoquer des situations nouvelles et en faire l’expérience).

Enfin, est-il nécessaire que ce dernier prenne position dans son ouvrage ? Il s’agit, ici, d’un devoir de réflexion dans lequel il est exigé qu’il prenne parti pour une idée quelconque. La formation suivie contribuant à sa formation en tant qu’enseignant, il sera amené à faire l’auto-analyse de son parcours, et à faire part de son vécu.

En guise de conclusion, et en mettant un point d’honneur sur les résultats de la recherche, il est primordial qu’ils soient concluants. Par là, on entend qu’il doit être possible de les utiliser dans l’exercice de sa fonction. Ce mémoire ne sert pas juste de document de validation d’une formation. L’expérience y retirée devrait amener le stagiaire à faire usage de celle-ci dans son quotidien. Nous pouvons donc en déduire que le travail d’un enseignant n’est pas figé. Il suit un cycle évolutif et les différents changements constatés contribuent à forger en permanence son savoir-faire.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *