201412.25
0

Réussir sa thèse professionnelle de Mastère spécialisé

Publie par

La thèse professionnelle valide le Mastère spécialisé ou MS qui est dispensé dans les grandes écoles membres de l’association de la CGE (Conférence des grandes écoles).

Hormis la formation académique LMD (Licence, Master et Doctorat), le Mastère spécialisé s’intéresse particulièrement aux diplômés de niveau bac+5 (école d’ingénieurs, école de management habilitée à délivrer le grade de master, master universitaire) et de niveau bac+4 (M1 ou équivalent) avec au moins trois ans d’expérience professionnelle à son actif.

Le Mastère spécialisé permet alors l’acquisition d’une spécialisation de haut niveau, autre que la formation initiale, qui répond aux besoins du marché du travail tout en offrant une expertise certaine à l’étudiant.

De ce fait, la thèse professionnelle ne peut être qualifiée de thèse académique ni de rapport de stage étant donné qu’elle se doit de rendre compte du « savoir-faire » de « conduite de projet » cohérent, qui reflète à la fois conception et ténacité intellectuelle, à travers une analyse réflexive.
Indéniablement, il s’agit de développer de nouveaux savoirs-faire spécifiques à un domaine d’activité donné ou encore d’approfondir d’autres compétences pour acquérir une double compétence.

La thèse professionnelle traduit alors simultanément la maîtrise des connaissances acquises et/ou la préparation à l’entrée dans le monde du travail par la réalisation et le développement de projet professionnel.
Il apparaît alors essentiel que le choix du sujet de la thèse professionnelle doit se baser non seulement sur l’expérience professionnelle ou la mission en entreprise mais aussi tenir compte de la passion et de la vocation de l’étudiant.
Incontestablement, bien qu’il soit plus évident d’allier expérience concrète donc pratique et connaissances acquises, il s’avère important, compte tenu du cadre du Mastère spécialisé de mettre en exergue une polyvalence certaine qui démontrera l’expertise par la capacité d’adaptation et la compétence de l’étudiant à savoir se conformer au contexte professionnel.

Comment choisir son sujet de thèse professionnelle ?

Il est toujours aisé et agréable de rédiger une thèse avec ferveur et passion. Cela se ressent d’ailleurs à la lecture de cette dernière. Le choix du sujet de la thèse ne doit donc en aucun cas être perçu comme une contrainte mais plutôt comme une muse qui inspirerait avec passion l’étudiant.
De plus, le monde du travail actuel étant en pleine mutation, l’originalité est toujours attrayante, surtout lorsqu’elle est corrélée à des savoirs spécifiques. Toutefois, dans le choix du sujet de la thèse professionnelle, il ne faut pas se laisser submerger ni obnubiler par la passion bien qu’elle soit une alliée fondamentale dans la touche originale et créative qu’elle apportera à la thèse.
Il s’avère ainsi important d’orienter le sujet de la thèse dans le futur, immédiat ou lointain, afin que cette dernière puisse être vue comme une « plus-value » pour l’entreprise, et par extrapolation dans votre curriculum vitae…tout au long de votre vie professionnelle.

Que doit contenir la thèse professionnelle ?

Comme toute thèse, la lisibilité est essentielle. La thèse professionnelle devra en conséquence répondre aux critères classiques de fond et de forme, à savoir :

– une introduction qui amène le sujet et formule la problématique avec annonce du plan,

– un développement qui se divise parties structurées de manière cohérente qui mettra en évidence les idées principales tant au niveau conceptuel que pratique,

– une conclusion qui fera office de bilan des principaux résultats obtenus tout en amenant une ouverture par l’émission de perspective(s),

De surcroît, la thèse doit respecter les règles de rédaction et de présentation comme les normes typographiques ou encore la présentation des références bibliographiques…

De ce fait, il est obligatoire de :

– faire apparaître un plan détaillé

– veiller à la forme de la thèse tout en se référant à la charte graphique imposée

– respecter les règles d’écriture : d’où la nécessité de relecture

Comment formuler et mettre en évidence la problématique de la thèse professionnelle ?

Interagir avec les autres : étudiants, collègues, clients est la meilleure méthode pour trouver la bonne problématique à votre sujet.

Comment ? Par le simple principe d’échanges interactifs, de partage d’anecdotes et de faits pertinents ainsi que des discussions sur les probables évolutions de la situation économique, juridique…

Comment réaliser le plan de votre thèse ?

Seul un plan détaillé pourra structurer de manière cohérente et logique les idées principales qui s’articulent autour de l’analyse réflexive.
Pour la réalisation du plan, notamment sa structure, un système simple d’organisation qui se révèle efficace, en tout temps, est celui de la prise de notes classées par couleur : le carnet d’idées en couleur. En fait, il s’agit en fait d’une manière assez ludique de réaliser le plan.

Chaque couleur représenterait une partie de la thèse : exemple le bleu pour tel concept, le rose pour l’introduction, le jaune pour tel projet, le vert pour les exemples pertinents à émailler dans la discussion, le rouge pour la méthodologie et ainsi de suite.

Quels sont les points importants à mettre, quels sont les points à enlever ?

Choisissez environ (dix) 10 couleurs et écrivez sur chaque couleur les grandes parties classiques de la thèse : Introduction, Méthodologie, Résultats, Discussion et Conclusion.
Il vous restera cinq (05) couleurs sur lesquelles vous noterez les concepts que vous utiliserez pour cadrer la thèse.
Vous ferez enfin le tri et/ou l’ajout, le rejet en fonction de ce que vous observerez au fur et à mesure de votre avancée.

Qu’en est-il pour la bibliographie de la thèse professionnelle ?

La partie bibliographique ne doit en aucun cas être négligée étant donné que c’est la bibliographie qui donnera le poids au travail de réflexion qu’exige la thèse professionnelle.
En effet, il est essentiel que l’étudiant s’appuie sur des références, des travaux existants pour étayer son raisonnement logique.
De plus, la recherche bibliographique permet d’annoncer un questionnement, d’enrichir la thèse.

Comment s’organiser dans la réalisation, notamment la rédaction de la thèse professionnelle ?

Deux points essentiels sont à respecter pour organiser et réussir sa thèse professionnelle :

– Bien choisir son tuteur académique : étant donné qu’il vous guidera tout au long de cette thèse surtout dans la formulation du choix et d’attaque du sujet. Ne choisissez surtout pas un tuteur qui n’aura pas ou peu de temps à vous accorder, l’idéal étant la possibilité de faire des séances de travail et d’échanges réguliers,

– Planifier la réalisation de la thèse professionnelle à l’aide d’échéancier et de dates précises, représentant vos objectifs de réalisation, de carnet d’idées …

Cependant, il n’est pas recommandé de se fixer un planning contraignant qui au lieu de vous aider à vous organiser ne fera que vous mettre la pression.
Pour se faire, vous pouvez tenir un petit agenda et un carnet d’idées qui vous aideront simultanément à programmer vos recherches : articles, textes, enquête … et à retenir les idées pertinentes qui vous viennent à l’esprit : cela vous aidera énormément à vous retrouvez, surtout pour la partie bibliographie.

Mais alors :

– Quand doit-on débuter la thèse professionnelle ?
– Après la formation?
– Pendant la formation?

En fait, dès lors que le sujet aura été choisi, il est possible de débuter la thèse, il est même recommandé de la débuter le plus tôt possible afin de pouvoir se donner le temps, de modifier ceci, d’apporter cela … sans se mettre pour autant une pression contre productive.

Surtout, ne vous fixez pas des parties « à rédiger en priorité », commencez par la ou les parties qui vous parlent et vous inspirent le plus, vous verrez comment, rapidement et comme « par miracle », le corps de la thèse sera vide terminé.
Enfin, il est primordial de prendre un recul critique outre la relecture qui est automatique en soit.

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *