201407.31
0

Zoom sur le mémoire de Géologie

Publie par

La formation en géologie associe la science fondamentale et les applications pratiques. Elle permet de former des géologues qui peuvent reconnaître les sols, et de réaliser des projets. Le travail réalisé sur terrain dans le cadre d’un mémoire permet déjà aux recruteurs d’apprécier les compétences du candidat. La rédaction du mémoire constitue de ce fait, une étape à réaliser avec beaucoup de soins pour obtenir un diplôme et pour décrocher un poste prometteur.  Voici quelques aides à la rédaction :

1)    L’introduction est placée au début du corps du texte, mais elle doit être écrite une fois que le développement et la conclusion aient été rédigés. Cela permet d’éviter les redondances et les oublis.

2)    L’introduction présente le sujet, les intérêts et les enjeux de la réalisation de l’étude. Elle permet de cadrer l’étude et de la situer dans son environnement. Elle présente entre autre, la problématique et le plan adopté.

3)    Etant donné que les recherches répondent à des objectifs académiques et managériaux, l’étudiant doit mentionner dans son mémoire, les objectifs qu’il vise.

4)    Dans la première partie de l’étude, le chercheur doit présenter l’entreprise ou l’organisme au sein de laquelle, il a fait son stage. Dans cette optique, il doit mentionner la localisation, les activités, les productions, les évolutions de l’entreprise, etc.

5)    Le mémoire de géologie doit décrire le lieu et les activités de l’étudiant lors de sa mission au sein de l’entreprise.

6)    Le mémoire doit comporter une synthèse des recherches faites sur des problématiques de recherche similaires. Pour ce faire, il est nécessaire que l’étudiant multiplie les documents qu’il consulte.

7)    La synthèse de la recherche doit montrer mise à part les différents fondements théoriques avancés par les auteurs, les méthodes de recherches et les outils qu’ils ont déployés pour répondre à une problématique similaire, ainsi que leurs résultats.

8)    L’étudiant doit mentionner et justifier son choix pour la méthodologie qu’il adopte. Il doit aussi décrire les différentes démarches qu’il a adoptées pour mettre en place cette démarche méthodologique.

9)    Il est indispensable de présenter les résultats de ces études sur terrain sous forme de graphes, de tableau, d’images, etc.

10) Les résultats ainsi présentées doivent être interprétés par le chercheur. L’interprétation peut être spatiale, temporelle, méthodologique, opérationnelle, théorique, sectorielle, etc. Mais elles doivent permettre d’exploiter dans le domaine professionnel, les différents acquis de l’étudiant.

11) La conclusion permet de faire un bilan personnel du travail et d’apporter des suggestions pour l’avenir.

12) La rédaction de la conclusion doit se baser sur les résultats et les généralisations que l’étudiant a pu faire dans le cadre de sa recherche.

13) Le document final compte en général environ 80 pages hors annexes.

14) Il est fréquent que l’étudiant utilise de nombreux acronymes qui ne sont pas toujours comprises par le lecteur. Ainsi, il convient de les développer entre parenthèses lorsqu’ils apparaissent pour la première fois dans le mémoire. Outre à cela, il est plus judicieux de mettre une table des acronymes dans le mémoire.

15) Le document comporte souvent des annexes. Ces informations sont principalement, des données récoltées sur terrain et qui, dans le domaine de la géologie, correspondent à des inventaires.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *