202106.02
0

A quoi correspond la locution « IBID »?

Publie par

La rédaction d’un ouvrage requiert diverses exigences. Un auteur ne doit pas se contenter de raconter ou d’argumenter de manière aléatoire. Plus précisément lorsqu’il s’agit d’un ouvrage scientifique. Pour parfaire un tel ouvrage, l’existence d’un élément référentiel est toujours indispensable. De nombreux points constituent ces éléments référentiels dans le domaine rédactionnel. En premier lieu, il y a les numéros de page, les différents titres et énoncés de présentation. Ensuite, il y a les notes de bas de page. Ces derniers renferment des informations supplémentaires et servent à orienter les lecteurs. L’usage des notes en bas de page rend encore plus scientifique un ouvrage quelconque. Parmi les notes inscrites à cet endroit du livre, on y trouve des références bibliographiques, des termes tels que : « l’Ibid. », « Op. Cit. », ou encore « Idem ». Toutefois, que signifient ces termes ? L’actuel sujet se focalise plus exactement sur l’un de ces termes à savoir « l’Ibid. ». Mais de quoi s’agit-il ? 

Le sens du terme « IBID »

L’abréviation « IBID » vient du mot « Ibidem ». Ce terme est un mot du langage latin. C’est une expression latine qui signifie en réalité au même endroit. Autrement dit à la même place. Effectivement, lorsque l’auteur rédige un ouvrage, il met en bas de page le terme « ibidem » pour faire référence à un propos mentionné au même page d’un autre livre. Ce terme est aussi une traduction de l’expression « dans le même passage d’un livre précité ». En général, les auteurs ont tendance à user ces termes latins dans leurs ouvrages pour la seule explication que la langue Molière a pour origine la langue latine. En d’autre terme, la langue française est issue de cette langue. Il n’est donc pas étonnant de constater à travers d’innombrables ouvrages et articles français des mots latins. Le mécanisme d’emploi des termes latins s’effectue suivant l’expression utilisée. Dans la mesure où l’expression est formée de deux ou plusieurs mots, on parle d’un emploi de locution latine. Par exemple, le terme « a priori » est une locution latine. Cependant, lorsqu’elle est formée d’un seul mot, il s’agit d’un mot latin. Tel est le cas du terme « Bis ». Pour le cas du terme « Ibid. » ou « Ibidem », c’est un mot latin, car l’expression est formée d’un unique mot.

La circonstance d’usage de ce type de référence

Lors de la rédaction d’un ouvrage ou d’un document, l’auteur peut parfois se référer à une idée ou un propos d’un autre auteur. Il peut également être emmené à rappeler un fait déjà rapporté. Dans une telle situation, il est d’usage de mettre en bas de page les sources de ces propos et faits. L’existence d’une information ou d’une idée reprise d’une autre source suit également la même règle. Pour ce faire, le titre du livre d’origine, son auteur, sa date d’édition ainsi que le numéro de page sont mis en bas de page. Il en est de même avec la mise en place des sources en webographies. On met également en bas de page le site de provenance de l’information ainsi que la date de consultation. Toutefois, il se peut que plusieurs propos ou informations émanent du même livre. Et afin d’éviter toute répétition de la source, l’auteur écrit à la place « Ibid. ». Ce qui signifie information repérée au même endroit que la source précédente. Il s’agit dans ce cas d’une source identique à la référence antérieure. Souvent, l’auteur utilise ce terme de référence quand il cite un document analogue dans deux notes successives. Plus explicitement, l’usage du « Ibid. » se fait quand le document en référence se situe promptement avant et également sur la même page. En ce qui concerne son utilisation en abréviation ou en allongement, cela dépend du style rédactionnel de l’auteur. 

Par exemple, 

[7] J.Michel, La raison de continuer, ENSTA, 2006, p. 35.

[8] Ibid.

Ici, la référence 8 pointe à la fois le même document et la même page que 7. 

  • Les références peuvent être dans le même document mais dans une page différente.

Par exemple,

[9] B Louvre, Les montagnes des siècles, JOM, 2012, p.26

[10] Ibid.p.29

Ici, la référence 10 pointe à la fois le même document mais à une page différente, la page 29 au lieu de 26. 

Pat ailleurs, il peut également y avoir une autre citation citée entre deux références d’un même document. Dans ce cas, dans le format du référencement, il faut mettre le nom de l’auteur suivi d’une virgule et de l’abréviation ibid et le numéro de la page si celle-ci est différente.

Par exemple,

[10] P. Bertin, Les incontournables mesures, ENSTA, 2009, p. 23.

[11] G Tauffel, Les minorités, JOM, 2016, p. 85.

[12] P. Bertin, Ibid, p. 27.

En outre, si les extraits auxquels on fait référence sont éloignés de plusieurs pages, l’utilisation de la locution « op cit » est recommandée. Il s’agit en effet de l’abréviation du mot latin, opus citatum qui signifie « œuvre citée ». Cette abréviation renvoie plus particulièrement à une note bibliographique ou une référence qui a déjà été mentionnée auparavant. Elle est accompagnée du nom de l’auteur et du numéro de page.

Par exemple,

[11] B Louvre, Les montagnes des siècles, JOM, 2012, p.12

[13] P. Bertin, Les incontournables mesures, ENSTA, 2009, p. 14

[14] B Louvre, op cit, p.23

Par ailleurs, il est notoire que la manière de citer les références dans un ouvrage ou document spécifique (thèse, mémoire, etc) dépend en particulier du style de citation utilisé. Dans cet axe, les règles qui régissent chaque style sont notées dans un manuel spécifique avec des exemples et des explications. Le style de citation utilisé peut varier selon les domaines d’études. 

Par exemples, ceux qui sont spécialisés dans la psychologie utiliseront le style de citation APA dont les références dans le texte mentionnent l’auteur et la date seulement. C’est le même principe pour ceux qui sont spécialisés dans les sciences sociales et l’économie qui emploient les styles Chicago B et Harvard. Par contre, ceux qui ont opté pour les sciences humaines utilisent des notes de bas de page avec le style Chicago A.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *