202010.14
0

Cinq erreurs éliminatoires pour un mémoire de Master 2

Publie par

Le mémoire est un document important qui permet de faire le point sur le projet de fin de cycle d’un étudiant à l’issue de sa formation supérieure. Travaux de recherches, enquêtes, interrogation de personnes ressources sont autant d’actions à mener et qui entrent en jeu dans le cadre de la rédaction du mémoire. C’est le document qui sanctionne l’obtention du diplôme de fin de formation. Au vu de l’importance que présente ce document, il est capital de s’abstenir de certaines erreurs qui peuvent constituer un frein non seulement pour l’obtention du diplôme mais aussi pour la suite des études et de la carrière professionnelle. Faisons le point dans cet article sur cinq erreurs à éviter pour produire un mémoire de Master 2 d’une qualité irréprochable. 

 La forme du document

Bon nombre d’étudiants font l’erreur de négliger les aspects liés à la forme du document. La conséquence en est qu’un nombre important de mémoires regorgent de fautes.  Il est important de se conformer aux exigences liées à la forme du mémoire. La forme du document englobe les points suivants : la structuration du document, les règles de la langue française en matière de grammaire, conjugaison, vocabulaire et orthographe ; le choix de la police, de la taille des caractères et des couleurs ; la numérotation des pages, des figures et des tableaux ; etc. Les consignes relatives à certains de ces points peuvent différer d’un établissement à un autre. Il est donc indispensable de prendre connaissance ces instructions et de les respecter. 

Le fond du document

Le fond concerne la pertinence des idées développées dans le document. Pour ne pas commettre l’erreur de faire l’impasse sur le fond du document, il est capital de prendre en considération les deux aspects suivants : l’élaboration du plan et la diversité des sources d’informations. L’élaboration du plan est une étape à la fois importante et complexe dans la rédaction du document. Le plan doit être détaillé et contenir tous les points qui feront l’objet d’un développement dans la suite du document. Les sources d’informations doivent être diverses et variées. Cependant, il est fortement recommandé de privilégier les sources académiques. 

Les conditions de  préparation du document

De bonnes conditions de préparation constituent un  facteur déterminant dans la réussite du mémoire. Cependant, il est regrettable de constater que de nombreux étudiants négligent cette préparation. L’étudiant doit disposer d’un environnement de travail adéquat et favorable. Cet environnement doit être exempt de tout élément non indispensable pour la rédaction du mémoire. L’environnement doit aussi être éloigné de toutes sources de bruit.  Il est capital de commencer la préparation assez tôt et d’effectuer les tâches dans les délais afin d’éviter la procrastination. 

Le choix du sujet de mémoire et de la problématique

Le choix du sujet et de la problématique permettent de bien définir les axes de recherches. Il est important de choisir un sujet de mémoire  qui vous passionne afin de ne pas être démotivé lors de la rédaction du mémoire et de la soutenance. En outre, il faut éviter de commettre l’erreur de traiter un sujet assez courant ou désuet. Pour y parvenir, il est essentiel d’affiner la recherche afin de découvrir une piste ou un angle encore inexploré. La recherche permet aussi de définir les questions pertinentes qui permettront de formuler une bonne problématique. 

Le choix du directeur de mémoire

Le choix du directeur de mémoire est l’un des facteurs qui conditionnent la réussite du mémoire de fin de formation en général, et celui du Master 2 en particulier. Les trois éléments suivants peuvent aider les étudiants à faire un choix approprié : sa disponibilité, son niveau de maitrise du sujet de recherche et son domaine de compétences. 

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *