202005.13
0

Combien de parties sont nécessaires pour un plan détaillé de thèse ?

Publie par

Etablir un plan détaillé demeure l’une des tâches les plus délicates dans les travaux de recherche et de rédaction, sans nul doute parce qu’il constitue l’ossature même du travail. Le plan détaillé mettra en évidence les grandes idées du travail. Toutefois, les parties, tant au niveau de leur nombre que de leur contenu, divergent selon le type de travail auquel on a à faire, à savoir que celles d’une thèse sont bien plus complexes. L’une des erreurs fréquemment rencontrées, en effet, dans le cadre de l’élaboration d’une thèse, est de procéder comme en mémoire. A cet égard, on peut d’ores et déjà avoir une idée du nombre des parties du plan détaillé. A cette phase, nul n’est besoin d’y figurer les premières pages (remerciements, sommaire…). On va aussitôt y insérer les parties inhérentes aux réflexions entourant le sujet. Confinées, ces parties sont au nombre de quatre (4) :l’introduction, le cadre théorique du sujet, la présentation des faits, et le canevas de solutions proposé. Dans l’introduction, on va attaquer d’emblée par le domaine d’étude, présentant le point de vue où le thésard se positionne pour mener ses études. Ensuite, on retrouve le contexte et la justification du sujet où il est question d’en expliquer le « pourquoi » et la situation lui conférant un caractère pertinent. Il faut par la suite délimiter l’étude dans le temps et dans l’espace pour éviter une étude trop vague. Et comme dans tout travail de recherche, le devoir tourne autour d’une problématique, mais qui s’accompagnera de questions de recherche à laquelle seront proposées plusieurs hypothèses de réponses à vérifier au cours des trois années d’étude doctorale. En outre, il faudra mettre en exergue la méthodologie à adopter pour avancer des solutions des plus efficaces. Enfin, l’introduction doit évoquer la contribution attendue, qu’elle soit d’ordre théorique ou pratique ; et énoncer les grandes parties à traiter qui n’est autre le plan. A la deuxième partie du plan, on retrouve le cadre théorique du sujet. Cette partie renferme les points de vue de différents auteurs sur la question et les arguments qu’ils avancent pour défendre leur position, et ce dans le cadre d’ouvrages généraux ou spéciaux, ainsi que dans des articles scientifiques. Si en outre, on est face à une thèse juridique, des textes juridiques inhérents y seraient ajoutés. Il sera par la suite procédé à leur analyse critique, afin d’en déduire une conclusion personnelle du doctorant. 

La troisième partie présente le premier trait pragmatique du travail en procédant à un compte- rendu de l’état des lieux. Dans cette conjoncture, il sera fait part du mode d’obtention des données. Les résultats de l’enquête, que ce soit sous forme de données chiffrées ou description des faits, y seront transcrits. Ils seront interprétés et analysés pour en déduire leur portée dans le cadre théorique. 

La thèse étant une étude dominée par un pragmatisme, établir une proposition de solutions en constitue la partie intégrante, après avoir eu un aperçu de différentes doctrines, une image fidèle des réalités, et après avoir vérifié le fondement des hypothèses présentées initialement. 

Ces solutions seront façonnées à l’image de la réalité dans le pays à la période considérée. Le prétendant au doctorat y avancera ses arguments à son tour pour soutenir le modèle de solutions qu’il estime idéal. 

Ce sont là les parties à ne pas omettre pour un plan détaillé effectif d’une thèse. Ces parties du plan détaillé sont le reflet même des étapes à suivre pour traiter une thèse : capter l’attention du jury par une introduction, consulter les études ayant déjà été entreprises par d’autres auteurs, voir ce qui en est de la réalité, en déduire les solutions adéquates. Mais la plus grande masse de travail, qui est la rédaction reste un grand défi pour le doctorant qui doit être concis et claire tout en atteignant un nombre minimum de 250 pages. 

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *