Comment citer ses sources dans un mémoire?

Google Reviews
Comment citer ses sources dans un mémoire?

La rédaction d’un mémoire, à titre de travail universitaire, nécessite l’intégration des idées des différents auteurs à partir de divers types de documents servant de base pour le développement d’une idée ou d’une recherche pour l’étudiant. L’objectif de cette manœuvre est de pouvoir développer et expliquer ses propres idées dans un contexte bien précis. Pour ce faire, il convient de faire apparaitre dans la synthèse de ses recherches les différentes sources d’information afin de démontrer la rationalité des analyses et des discours tenus dans le mémoire.

Citer ses sources dans un mémoire est le reflet d’un travail scientifique et constitue l’une des règles de base de la rédaction d’un mémoire pour éviter tout risque de plagiat. En effet, le plagiat consiste à reprendre toute information tirée du travail d’autrui sans en mentionner la source. Le plagiat est ainsi qualifié de « vol littéraire », en raison du « non-respect du droit d’auteur ». Cet acte est passible de sanction selon le règlement intérieur propre à l’institution académique en charge de la supervision des travaux de recherche délégués aux étudiants.

Des recommandations internationales ou nationales comme la « Présentation des Normes bibliographiques (AFNOR) » sont disponibles et servent de référence en la matière. En effet, les références bibliographiques exigées dans les travaux de recherche permettent d’identifier les documents déjà publiés et dont certaines parties ont été citées. En général, les normes françaises du référencement bibliographique exigent d’une présentation de corpus de texte venant du travail d’autrui, un accompagnement comportant au minimum le titre du document mère, le nom de l’auteur, la maison d’édition ainsi que de la date de publication de l’œuvre. Le but de cette initiative est de faciliter l’accès à la source et de permettre aux lecteurs intéressés par ces citations de pouvoir consulter l’œuvre de laquelle elles ont été tirées.

L’importance de citer ses sources dans un mémoire               

D’une part, ces sources permettent à l’étudiant de se renseigner sur un sujet donné. Sur la base des différentes informations recueillies pendant ses recherches sur diverses sources, l’étudiant est tenu de mener une analyse. Selon le domaine de recherche, l’approche analytique peut suivre une démarche qualitative ou une démarche quantitative. La démarche qualitative est appropriée aux sujets de recherche qui visent à approfondir une perception ou à l’expliquer. L’analyse elle-même bénéficie d’une grande flexibilité dans l’orientation des réflexions. Ainsi, citer ses sources dans le mémoire permet aux éventuels futurs lecteurs de suivre plus efficacement le raisonnement suivi au cours de l’élaboration du discours.

Certains sujets de réflexion, notamment les thèmes scientifiques nécessitent une collecte d’information ainsi qu’une analyse descriptive. L’étudiant doit faire ressortir à travers sa base de données bibliographiques les données exactes recueillies pour montrer la fiabilité de son travail.

D’autre part, elles permettent au lecteur d’identifier les références pour pouvoir approfondir et aller plus loin dans leurs recherches. C’est aussi un signe de reconnaissance envers les personnes qui ont développé des idées servant d’appui à la recherche. 

Quelques définitions

Une source est un document servant d’appui pour la rédaction d’une problématique ou l’interprétation des résultats d’une recherche et qui vous apporte une aide à la rédaction de mémoire. L’étudiant peut avoir recours à plusieurs catégories de sources afin de regrouper les informations importantes qui serviront de base pour démarrer son étude. Les sources peuvent se présenter sous forme de documents ou d’ouvrages déjà publiés et qui contiennent les pensées d’autres auteurs. Les moteurs de recherche internet spécialisés dans le domaine d’études où évolue le soutenant, les archives libres d’accès comme les anciennes revus de presse et même les réseaux sociaux, sont au même titre des sources utilisables.

Les sources sont protégées par des droits de création. Elles sont la propriété intellectuelle de quelqu’un d’autre et doivent donc être utilisées de façon judicieuse. D’où la nécessité de la création des normes bibliographiques littéraires permettant de conférer aux auteurs toute la reconnaissance qui découle de l’usage de leurs travaux d’esprit.

Il existe deux grandes variétés de sources. Les sources littéraires issues des idées et pensées déjà développées par des auteurs dont l’étudiant s’inspire pour réaliser ses travaux et les données statistiques qui sont des données scientifiques concrètes. Les sources de données statistiques sont utilisées dans les démarches confirmatoires pour tester la validité d’un objet théorique.

La référence désigne un ensemble d’information permettant d’identifier une source dans le corps d’un texte. Elle désigne également la liste des sources citées dans un texte et présentées à la fin d’un ouvrage. La référence bibliographique d’un mémoire universitaire doit contenir certains éléments indispensables. Toutefois, ces éléments varient selon le pays et l’université. Quand elle est mise en fin d’ouvrage, elle doit présenter tous les auteurs dont les œuvres ont été mentionnées dans le mémoire, et ce, dans un ordre chronologique. Généralement, le nom de l’auteur se met en petites capitales suivies du prénom. Si l’auteur en possède plusieurs, il est conseillé de mettre les initiales des prénoms.

Le titre de l’œuvre est à mettre en valeur dans une référence : il est donc écrit en style italique. À cela s’ajoutent d’autres informations importantes comme le lieu de publication de l’œuvre, sa maison d’édition ainsi que sa date de publication. Quand il s’agit d’un ouvrage qui a paru sous diverses éditions, plusieurs tomes ou volets, il est tout aussi important de spécifier à chaque fois la version de l’œuvre concernée.

Pour citer une citation

La citation consiste à rapporter exactement mot pour mot le passage de l’ouvrage d’un auteur. L’objectif d’une citation est d’éviter de diluer ou de reformuler une idée originale. Cette méthode permet de transmettre de façon précise et fidèle l’intention réelle de l’auteur de la source afin d’y ajouter une analyse non biaisée et unique inspirée de sa propre perception. Pour montrer dans une recherche qu’une phrase ou corpus de texte a été tiré tel quel d’un ouvrage déjà publié, la présentation de celui-ci doit suivre certaines règles.

Les citations doivent en effet être signalées dans un mémoire. Cela consiste à :

— identifier entre guillemets l’extrait cité

— citer la source de référence c’est-à-dire le(s) nom(s) de(s) l’auteur(s), le titre de l’ouvrage, édition, collection, éditeur, lieu de publication, année, pagination en note de bas de page.

– s’en tenir à une courte citation, ne comportant qu’un maximum de 3 lignes de textes.

Exemple : « Les dispositions sur les baux commerciaux sont d’ordre public et le locataire ne peut renoncer à leur bénéfice par une clause du bail ». JULLIOT DE LA MORANDIERE Léon, Droit commercial, 2e. éd., DALLOZ, Paris, 1962, p.195.

– s’il s’agit d’une citation longue, comportant un maximum de 10 lignes, le texte de citation longue sera présenté en retrait du texte et à intervalle simple.

Concernant la paraphrase

Paraphraser consiste à reformuler l’idée d’un auteur en restructurant le texte, en modifiant la syntaxe, et en variant le vocabulaire. Dans les travaux universitaires, les paraphrases sont beaucoup plus appréciées. Cela montre que l’étudiant a bien compris l’idée émise par l’auteur et qu’il a su faire preuve d’originalité. Toutefois, la règle ultime de la paraphrase est d’éviter d’altérer le sens profond de la phrase ou du passage de texte reformulé. Dans ce cas, la source doit toujours être mentionnée comme suit : le(s) nom(s) de(s) l’auteur(s) le titre de l’ouvrage, édition, collection, éditeur, lieu de publication, année, pagination.

Lorsqu’il est nécessaire de faire ressortir plusieurs passages du texte d’un même ouvrage, certains raccourcis sont prévus pour gagner du temps et pour supprimer une quelconque impression de redondance à la lecture.

Pour éviter de citer les mêmes sources dans le même mémoire

— ibid. (diminutif de «  ibidem » qui signifie « au même endroit »  ) lorsqu’une idée est issue d’un ouvrage précédemment cité sur la même page.

Exemple :  (1) JULLIOT DE LA MORANDIERE Léon, Droit commercial, 2e. éd., DALLOZ, Paris, 1962, p.195.

                  (2) ibid., p. 210

— op. cit. (diminutif de «  opere  citato » qui signifie « œuvre citée ») lorsque la source a déjà été citée dans une page précédente du mémoire.

Exemple :  JULLIOT DE LA MORANDIERE Léon, op. cit., p. 37-39

Quelques exemples :

Les articles de revue :

Les articles de revue de littérature sont des articles de presse spéciaux publiés dans les revues scientifiques. Ces articles présentent un descriptif de la conjoncture d’un secteur donné tout en mettant l’accent sur les spécificités de l’évolution constatée. Les articles de revue sont élaborés en suivant une méthode de recherche scientifique très structurée. Il convient de faire référence aux connaissances et aux idées rendues publiques par une revue scientifique en y associant les références permettant de la retrouver très facilement. Ces informations doivent donc figurer sous les données citées :

Nom, Prénom, Titre de l’article, Titre de la revue, mois année, Volume, Numéro, Pagination

Les thèses ou mémoires :

Dans le cadre universitaire, une thèse désigne un mémoire qui présente le déroulement de travaux de recherches devant être suivis d’un diplôme ou une prise de grade. Il est possible d’utiliser les recherches déjà menées par d’autres étudiants pour conduire de nouveaux travaux de recherche. Au même titre que les documents déjà publiés, les thèses et mémoires utilisés par l’étudiant pendant ses différents travaux doivent être mentionnés dans le sien et correctement identifiés afin de respecter le droit d’auteur.

Nom, Prénom, Titre de la thèse, Niveau de la thèse, discipline, Ville, Établissement de soutenance, Année, Pagination.

Les sites web :

Internet est une vraie niche d’information. L’étudiant y trouve la plupart de ses données. Des revues de presse, des documents de recherches scientifiques, des journaux sont accessibles sur les sites internet. Certaines œuvres ne sont néanmoins disponibles que sous un format numérique, il faut donc savoir les identifier convenablement. Par ailleurs, les informations tirées de blogs et des réseaux sociaux sont aussi à citer.

Il est tout de même important de s’assurer que les sites internet dont les adresses URL apparaitront sur le document d’étude sont des sites d’autorités, à fort trafic et sécurisés autant en matière de contenu que d’accessibilité. En général, voici ce qu’il faut faire ressortir lorsqu’il s’agit de faire référence à un site web :

Auteur, Titre (en ligne), Nom de l’éditeur, Date de publication, Date de mise à jour, (date de consultation), Disponible à l’adresse : DOI ou URL.

besoin d’aide pour votre mémoire ? Contactez-nous!

expertmemoire
expertmemoire
0
rédacteur spécialisé
0 %
Plagiat
1 %
confidentiel
0
frais cachés
0 %
paiement sécurisé

Tel:

0970 440 565 (appel non surtaxé)
+ 33 970 440 565 (hors France métropolitaine)

Réseaux sociaux

Notre offre s'adresse à tous les pays francophones