202106.02
0

Comment rédiger l’abstract d’un mémoire ?

Publie par

Traduit du résumé, l’abstract est rédigé dans la langue anglaise. Son objectif est de donner un premier aperçu du contenu du mémoire au lecteur en décrivant brièvement les démarches. 

Qu’est-ce que l’abstract ?

L’abstract fait partie des éléments qui précèdent l’introduction d’un mémoire. Il constitue un élément prépondérant dans une telle réflexion. Avant tout, il donne déjà au lecteur un aperçu du travail. Ce dernier facilitera ainsi la compréhension et apportera un contexte au thème choisi par l’impétrant. Ensuite, il s’avère nécessaire de préciser qu’un bon abstract doit pouvoir être parcouru rapidement et facile à comprendre. En effet, il ne doit pas excéder une demi-page, doit être rédigé en un seul paragraphe et ne doit contenir que des verbes au temps présent. Enfin, dans la structure du mémoire, un abstract doit se placer après les remerciements et avant le sommaire.

Quelles sont les fonctions d’un abstract ? 

Avant de détailler les techniques de rédaction, il nous faut savoir les quelques fonctions d’un abstract qui serviront d’ailleurs à nous rediriger au cas où la rédaction sortirait du contexte. En principe, un abstract doit expliquer le titre. C’est aussi une courte version du mémoire en question qui va donner au lecteur l’envie de poursuivre son visionnage. Ainsi, ce dernier doit donner un bon aperçu du thème choisi. Le but est de pouvoir montrer au lecteur qu’on a une maîtrise parfaite de notre thème, mais aussi de décrire d’une façon courte et assez explicite par où le thème qu’on a choisi va s’orienter. Le lecteur va alors en déduire qu’on a fait une bonne rédaction.

Comment rédiger l’abstract d’un mémoire ?

Passons dans le vif du sujet et répondons à la question suivante : comment rédiger l’abstract d’un mémoire ? Un abstract doit répondre à quatre questions de façon claire, courte et précise. La première question consiste à définir quelle est la problématique. La deuxième comprend la description brève de la méthode et de l’approche adoptées tout au long de la rédaction du corps du mémoire. La troisième se base sur les découvertes et les changements obtenus. Cette question va se présenter sous une forme de synthèse tout en décrivant les résultats importants apportés par le thème. La quatrième question concerne l’impact des changements apportés par le thème. Pour être clair dans ce dernier, l’impétrant doit savoir résumer les points clés de ses discussions et identifier les résultats les plus importants. Pour s’assurer de ne rien oublier, il est recommandé de dresser une liste en reprenant point par point le contenu de l’abstract.

Comment s’assurer que la rédaction est correcte ?

L’impétrant doit d’abord s’assurer d’avoir précisé brièvement son objectif principal. Ensuite, il faut faire attention de ne pas oublier d’énoncer le problème. En effet, c’est le problème lui-même qui va inciter le lecteur à donner de l’intérêt au mémoire. Le lecteur cherchera ainsi à savoir comment l’impétrant va agir et quelles sont les propositions de solutions de ce dernier. Après avoir énoncé le problème, il est vraiment recommandé de donner une synthèse des plus importants résultats de notre recherche. Le but est de faire savoir au lecteur que les recherches ont été poussées à fond. Ainsi, seulement après avoir parlé des résultats, il sera possible d’affirmer que le problème qui se rapporte au thème choisi sera résolu. En conséquence, le lecteur aura aussi une grande envie de comprendre cette résolution. Il donnera alors beaucoup d’importance au travail. 

En tout, un abstract donne au lecteur un avant-goût de votre travail. C’est une petite fenêtre qui s’ouvre sur le contenu intégral du mémoire. C’est la raison pour laquelle on doit s’assurer de l’avoir bien rédigé vu que l’intérêt du lecteur en dépend fortement. 

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *