201507.15
0

Comment rédiger un guide d’entretien semi-directif pour un mémoire?

Publie par

Dans le cadre de la préparation d’un mémoire ou d’une thèse, un étudiant ou un chercheur peut avoir à organiser un entretien afin de collecter des informations pour son thème. Lors de la préparation de cet entretien, il devra rédiger ce qu’on appelle « un guide d’entretien ».

Outil efficace même pour un professionnel ou tout candidat voulant mener un entretien de recherche, la rédaction de ce guide d’entretien, également appelé « grille d’entretien » suppose une certaine réflexion en amont.

Pour pouvoir rédiger un guide d’entretien efficace afin qu’il fournisse les résultats escomptés, il est avisé de comprendre les éléments qui le caractérisent. Commençons par définir ce qu’est un entretien semi-directif, l’élément principal qui va justement conditionner le contenu et la forme du guide d’entretien y afférent.

Qu’est-ce que l’entretien semi-directif ?

L’entretien semi-directif ou dirigé est aussi appelé « entretien qualitatif » ou « entretien approfondi ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’un entretien pour collecter des informations, à partir d’un questionnaire, dans lequel les interrogations sont préparées et posées aux interviewés de façon à leur laisser s’exprimer plus librement.

On distingue trois (3) types d’entretien, dont le choix sera fonction de la catégorie du sujet ou du thème de recherche. L’entretien semi-directif est à mi-chemin entre l’entretien directif et l’entretien libre, et est le modèle le plus fréquemment utilisé pour des analyses qualitatives.

Qu’est-ce qu’un guide d’entretien ?

Un guide d’entretien est avant tout une sorte de mémento qui a pour rôle de structurer un entretien dans le cadre d’un mémoire, afin d’obtenir des éléments comparatifs. Il convient donc de prendre le temps de le préparer en amont.

Concrètement, il s’agit donc d’un document qui va cadrer le contexte et le déroulement de l’entretien, et qui va lister les questions à poser et/ou les thèmes à aborder lors de cet entretien.

Il est dit « semi-directif » lorsqu’il va privilégier des questions ouvertes et va permettre, au besoin, d’anticiper d’éventuels changements, au niveau de la liste ou l’ordre des questions.

A quoi sert un guide d’entretien semi-directif ?

Le guide d’entretien semi-directif va servir de :

  • De Guide:

Le guide d’entretien en général va servir à structurer un entretien de recherche dans son ensemble, ordonner son déroulement du début à la fin, afin qu’il soit le plus efficace possible.

  • De fiche et de bloc-note:

Tel une fiche à portée de main, il va servir à noter les questions, les sujets, les thèmes à aborder ou à poser lors de l’entretien.

  • D’antisèche (ou de reminder):

Au besoin, il peut servir à rappeler les éléments, les objectifs de l’étude … à l’interviewer s’il a « un trou » pendant l’entrevue.

Le guide d’entretien semi-directif sert aussi par extension, à recadrer le débat par l’interviewer au besoin, de revenir sur un sujet précis avec les bonnes questions dans le cas où les réponses tendraient à sortir du contexte de l’étude.

La construction du guide étape par étape

  • La détermination des hypothèses pertinentes de la recherche 

Les  lectures et les recherches sur le sujet étudié sont essentielles pour un guide car ce n’est qu’en effectuant ce travail minutieux qu’il est possible d’extraire des hypothèses à confirmer ou à infirmer sur le sujet de la recherche.

Ensuite, le principal est de réussir à développer une liste exhaustive de questions à poser à partir des hypothèses les plus pertinentes. Cette liste doit être la plus complète possible et correspondre à différentes thématiques. Cependant, il est tout à fait possible qu’au cours des entretiens, on soit amené à rajouter des questions.

  • L’identification des interlocuteurs et la récolte des données

Cette phase peut être déterminée dès la lecture des hypothèses. Il faut en générale une cible répondant à des critères bien spécifiques d’âge, de sexe, de centre d’intérêts etc.…

Enfin, il est important de définir le type d’entretien (semi-directif) ainsi que le contexte (sujet de mémoire). Il faut aussi préciser le lieu et la date au préalable de l’entretien.

  • L’analyse qualitative des résultats et comparaison

Que doit contenir le guide d’entretien semi-directif ?

Dans le contenu du guide d’entretien, on peut distinguer trois (3) grandes parties :

  • L’introduction et la présentation du contexte et de l’étude: ainsi que l’objectif de l’entretien. Dans cette première partie, on peut mettre :
    • Le titre de la recherche ou de l’étude de l’entretien
    • Les remarques préliminaires ou l’explication de la méthodologie liée à l’entretien
    • Les remerciements à exprimer aux interviewés qui ont répondu à l’appel
    • Le thème de l’étude à annoncer aux interviewés ainsi que l’objectif de la recherche
    • La présentation de l’interviewer aux interviewés
    • Les conditions ou les règles de l’entretien (comment procéder, combien de temps, matériel etc …) à présenter aux interviewés
    • Les règles de confidentialité éventuellement à expliquer aux interviewés
  • Les informations sur la(les) personnes à interroger: nom, prénom, sexe, âge, profession, situation matrimoniale, mais aussi, selon le thème ou le sujet de recherche, des caractéristiques plus spécifiques comme les activités, les loisirs, la catégorie socio-professionnelle, le revenu, etc …

La définition de ces caractéristiques résulte d’une réflexion en amont sur les critères de ciblage, en lien avec le thème ou le sujet de la recherche. Ils vont être en partie responsables de la qualité des résultats qui suivront l’entretien, dans la mesure où les réponses des interviewés sont conditionnées également par ce qui les caractérisent : de leurs expériences, de leur âge.

Ces critères doivent par conséquent, être sélectionnés avec grand soin lors de la préparation de l’entretien semi-directif.

 

  • La liste des questions ou des thèmes à aborder: réfléchies et écrites à l’avance, les questions « ouvertes » doivent être pertinentes par rapport au sujet de recherche et répondre à l’objectif de l’analyse.

 

Exemple d’éléments dans un guide d’entretien semi-directif :

Source : https://www.ac-strasbourg.fr/ 

 

Comment rédiger les questions du guide ?

C’est un outil qu’il faut apprendre à utiliser et à adapter au contexte. La configuration de l’entretien semi-directif donne la possibilité à l’interviewer de changer l’ordre des questions, de les rajouter ou de les éliminer si besoin. Et pour rappel, donner également la possibilité à l’interviewé de répondre librement à une question. Les questionnements du guide d’entretien semi-directif doivent en somme refléter une grande flexibilité.

En suivant bien les étapes de la construction du guide, expliquées précédemment, la première phase, celle qui consiste à identifier les hypothèses les plus pertinentes, va contribuer dans la réussite de l’établissement des questions du guide.

Voici donc ce que le guide semi-directif doit contenir pour être vraiment efficace :

  • La question de recherche générale 

Cette question est en général la 1ère question posée lors de l’entretien. Elle doit être posée de telle sorte que l’interviewé se sente en confiance.

C’est la « la technique de l’entonnoir », qui consiste à partir d’une question la plus générale vers la question la plus précise.

  • Une liste des thématiques/ questions à aborder lors de l’entretien

Les thématiques seront le plus souvent rédigées sous forme de questions ouvertes. Pour un entretien semi-directif à usage exploratoire, le guide doit autoriser une grande liberté de parole à l’interviewé. De ce fait, il ne doit jamais contenir de questions fermées.  La liste de questions à préparer, devra répondre à un objectif de compréhension ou de connaissance précis.

Par ailleurs, comme il s’agit plus d’une discussion structurée répondant à une logique déterminée, les questions même ouvertes devront être posées de façon à ce qu’elles permettent d’obtenir des réponses sur le comportement de l’interviewé.

Il est important de poser des questions sur les comportements, les pratiques et les habitudes plutôt que sur les opinions. Préférez donc le « comment » au « pourquoi » ?

Lors de la rédaction des questions du guide semi-directif, quelques conseils sont à rappeler sur leurs caractéristiques. Elles doivent être :

  • Rédigée dans un ordre logique, en utilisant la technique de l’entonnoir
  • Compréhensibles ou adaptées aux types de personnes à interviewer, notamment « simples » lorsque des personnes « lambda » représentent la cible, afin d’obtenir des réponses dépourvues d’ambiguïtés, ou pouvant induire en erreur.
  • Ouvertes et précises, directes et claires pour assurer des réponses ou des retours tout autant précis
  • Dénuées de formulations ou de tournures complexes, pouvant conduire à des réponses factices, erronées, ambiguës etc … à cause d’une éventuelle mauvaise interprétation de la question.

Il convient également d’anticiper, mieux, préparer dans sa liste, des questions de recadrage, de confirmations, de reprécisions en cas de réponses jugées trop neutres ou trop vagues.

Enfin, il faut savoir que les questions ouvertes permettent des réponses plus explicites, plus claires par les interviewés, et entrent dans le fond d’un sujet. Néanmoins, elles prennent du temps à cause de ces réponses longues et étalées à chaque interrogation, de plus la précision pour des analyses statistiques risque d’être limitée. A prendre en considération lors du choix du type d’entretien et par conséquent, du guide qui s’en suit.

  • Des sous-thématiques qui permettent l’approfondissement du sujet

Il faut faire en sorte que cette liste soit la plus complète possible.  L’idéal est d’utiliser des thématiques et des sous-thématiques pour avoir un ordre logique dans son guide. Classez donc les questions dans cet ordre logique.

Etant donné que le déroulement de l’entretien semi-directif est souple, il doit aussi être possible de changer l’ordre des questions en fonction de l’évolution de l’entretien. Le plus important est d’aborder tous les thèmes et toutes les questions.

Comment présenter les questions d’un guide d’entretien semi-directif ?

Il revient à l’interviewer de choisir la forme de présentation qui sera la mieux adaptée à le rendre efficace le moment venu, et en fonction également de son sujet de recherche. Mais on la retrouve généralement sous deux formes :

  • Par bloc de titres avec ou non des sous-titres: dans lequel il y aura les questions à poser ou les grandes lignes des thèmes à aborder, mais aussi les sous-questions éventuellement.

Exemple :

  • Dans un tableau: c’est la présentation la plus fréquemment utilisée en raison de sa praticité lors d’une interview. C’est aussi de là que vient le terme de « grille d’entretien ».

Sous cette forme, les questions peuvent être classées par thème avec un agencement de questions allant de la plus générale à la plus précise.

Voici un exemple d’une matrice de tableau pouvant figurer dans un guide d’entretien semi-directif, sur le thème du « confinement » :

ThèmesQuestions principalesQuestions complémentairesQuestions de clarifications
L’origine du confinementQue pouvez-vous nous dire sur l’origine du confinement ?Comment avez-vous été informé de l’existence du confinement ?

Selon vous, comment a-t-il débuté ?

Comment définiriez-vous cette situation ou ce phénomène aujourd’hui ?

Par quels moyens avez-vous été informé du début du confinement ?
Votre sentimentComment le vivez-vous aujourd’hui ?

Comment le ressentez-vous actuellement ?

Quelles sont les leçons à tirer de ce confinement ? (pour le pays, la personne, les entreprises, …)

En quoi le confinement a changé vos habitudes de vie, vos habitudes quotidiennes aujourd’hui ?

Quel est le rôle d’un pays selon vous, face à ce genre de situation ?

Comment doivent réagir les personnes face à cette situation ?

Pourquoi pensez-vous que cette situation ait changé le monde dans lequel nous vivons ?

Qu’est ce qui a changé dans votre vie depuis le début du confinement ? De quelle manière ?

Pouvez-vous me donner des exemples précis ou me raconter une anecdote ?

Comment trouvez-vous cette situation à votre niveau ?

Comment les pays ont-ils pris leurs responsabilités face à la situation et les conséquences engendrées par le confinement ?

Les réactions et actions à votre niveauComment, à votre niveau, avez-vous réagi face à la situation ?Quelles sont les mesures que vous avez prises face à cette situation ?

Comment définiriez-vous la meilleure fréquence et le meilleur moment pour sortir de chez vous ? 

Quelles mesures d’hygiène avez-vous adoptées ?

A quelle fréquence sortez-vous de chez vous ? Pourquoi ? une raison particulière ?

Quelles autres mesures dans votre quotidien avez-vous prises durant ce confinement ?

L’avenir du monde face à cette situationQuel est l’avenir du monde depuis cette situation ? / Comment pensez-vous que sera le monde désormais ?Quelles sont les conséquences de ce phénomène sur l’avenir ?

A quel niveau pensez-vous que  le monde va changer désormais ?

Comment voyez-vous les changements qui vont arriver désormais ?

Qu’est-ce qui vous fait penser cela ?

Pouvez-vous m’en dire davantage ?

NB : les questions indiquées dans le tableau ci-dessus sont rédigées à titre d’exemples, de propositions, uniquement dans le but de démontrer des possibles hiérarchisations de questions, mais ne font pas l’objet d’une vraie recherche scientifique en amont.

 

En complément, voici un autre exemple de liste de questions présentée sous forme de tableau :