201612.08
0

Est-ce que le directeur de mémoire et le jury final peuvent-ils se contredire quant à l’évaluation de votre mémoire ?

Publie par

A la grande surprise de la plupart des étudiants, tout mémoire est en réalité l’aboutissement d’un travail effectué à deux. Car, bien qu’il leur appartienne d’effectuer les recherches et la rédaction, leur directeur de mémoire y joue une part considérable. A la fois mentor, conseiller et critique, il a une implication énorme dans la réussite ou l’échec du travail de ceux qu’il supervise. 

Par conséquent, lors de la soutenance d’un mémoire, le jury final par son évaluation, critique l’étudiant et indirectement par la même occasion, son directeur de recherche. Ce qui nous amène à nous interroger sur le point suivant : Est-ce que le directeur de mémoire et le jury final peuvent se contredire quant à l’évaluation d’un mémoire ? Pour pouvoir y répondre, nous verrons dans une première partie, les différents aspects du travail d’un directeur de mémoire. Ensuite, nous parlerons des principales caractéristiques d’une évaluation d’un mémoire pour finalement apporter nos conclusions sur la problématique précitée.

  • Les différents aspects du travail d’un directeur de mémoire :

Le directeur de recherche a pour principal but d’aider l’étudiant dans l’accomplissement de son mémoire et la présentation de sa thèse. En tant que mentor, il conseille l’étudiant sur toutes les démarches en se basant sur les objectifs fixés. Tout cela pour atteindre un seul et unique but : l’aboutissement du travail de mémoire.

  1. Orienter l’étudiant dans le choix et la définition de son sujet

Certes, l’étudiant devra établir son propre plan qu’il soumettra ensuite à son encadreur pour approbation. Celui-ci, à son tour, analyse le cheminement des idées, la présentation des arguments, l’exploitation des données ainsi que la problématique choisie. Au fur et à mesure que l’étudiant s’avance dans sa rédaction, il y verra plus clairement et pourra même rebondir sur ce qui a déjà été fait. Heureusement que le directeur de mémoire est présent pour montrer au candidat sur quel pied danser.

  1. Agir en tant que conseiller scientifique

            Pour réaliser un mémoire, l’étudiant doit être plus que rigoureux. La réalisation d’un tel ouvrage requiert en effet une démarche scientifique rigoureuse. Pour mener à bien ses recherches, le directeur de mémoire a le devoir de diriger les choix méthodologiques de l’étudiant. Aussi, il peut également l’aider dans le choix des outils nécessaires pour une meilleure réalisation du travail.

  1. Eventuellement, l’aider à mener son travail jusqu’au bout

La rédaction d’un mémoire est un travail de longue haleine. C’est pourquoi, très souvent, l’étudiant montre des signes de lassitude en cours de route. Ainsi, grâce aux précieux conseils de son encadreur pédagogique, le candidat pourra concrètement se remotiver et réussir à aller au bout de sa démarche.

  • Les principales caractéristiques d’une évaluation d’un mémoire :

L’évaluation d’un mémoire n’est pas une tâche attribuée à tout le monde. Elle requiert objectivité, impartialité, connaissance, culture et une éducation de très haut niveau. Ainsi, pour permettre aux membres du jury d’évaluer un étudiant à sa juste valeur, certains critères sont à considérer. Pour ce faire, une fiche d’évaluation a été créée pour harmoniser le plus possible les évaluations des mémoires par l’ensemble des professeurs. De cette manière, elle pourrait aussi être utilisée par les directeurs de recherche comme un outil de supervision et d’anticipation.

Le jury final prendra en considération le contenu du mémoire, la présentation du document et surtout le cheminement logique du candidat. Il veillera à ce qu’il ne détourne indûment la véracité des faits et les chiffres en faveur de ses idées. L’étudiant doit donc pouvoir garantir une totale objectivité dans l’interprétation des données recueillies. Les membres du jury prendront également en compte la structuration du travail, l’agencement des arguments, et les thématiques développées. Devant l’impossibilité de satisfaire tous les types de recherche, le jury peut apporter différents aménagements à la fiche d’évaluation : il peut ajouter, retrancher ou encore modifier les critères, de manière à répondre aux caractéristiques spécifiques de chaque mémoire à évaluer.


Pour conclure, la fin de toute démarche de validation d’un mémoire réside dans le travail du jury et dans la décision qu’il va prendre de valider ou non les acquis du candidat. Au seuil du mémoire, choisir le professeur responsable reste une étape déterminante en ce que le directeur de recherche influencera le déroulement de votre travail tant sur le plan de la méthode que sur celui de la réflexion. A l’issue de l’évaluation du jury, soit votre mémoire est accepté sous réserve de quelques corrections substantielles, soit il est refusé avec un droit de reprise. C’est souvent dans ce dernier cas, que le directeur de mémoire et le jury final se contredisent dans la manière d’évaluer. Le premier, ayant été réellement impliqué dans la recherche et l’élaboration du mémoire, pense avoir révisé tous les points fondamentaux relatifs au sujet. Tandis que le second, d’un point de vue objectif, trouve un autre raisonnement et s’attend à différents résultats. Quoiqu’il en soit, le dernier mot revient aux membres du jury final.



FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *