201906.28
0

Que vaut le logiciel anti-plagiat Turnitin ?

Publie par

« Allez, je vais juste faire un petit copie et collez vite fait, ni vu ni connu ! ». Cette phrase résonne, malheureusement, trop de fois dans l’esprit des rédacteurs qu’ils soient étudiants ou professionnels. La tentation va en grandissant avec l’ère de l’internet. En effet, la gigantesque base de données en ligne offre de multiples possibilités de plagiat. 

Ce délit intellectuel peut freiner le créateur dans sa volonté d’apporter du changement car il reste possible qu’une personne malhonnête lui prenne son œuvre. La conception du logiciel Turnitin répond à ce besoin. 

Avant d’aller en profondeur, l’existence d’autres logiciels anti-plagiat doit être mentionnée. Toutefois, il serait fastidieux de tous les énumérer. Par souci d’efficacité, ce texte va se concentrer sur Turnitin. Ce logiciel est utilisé par des milliers d’universités et de lycées dans le monde. Cela n’empêche, par contre, de faire de courtes comparaisons avec d’autres logiciels afin d’en faire une évaluation plus précise. 

Qu’est-ce que le logiciel Turnitin ? 

Turnitin est un logiciel anti-plagiat très utilisé dans le milieu universitaire et le milieu professionnel. Il a été créé en 1997. Ces vingt-deux d’existence lui ont procuré une réputation mondiale. Il est intéressant de comprendre le fonctionnement de ce logiciel. 

Comment fonctionne le logiciel Turnitin ?

Turnitin collecte des millions de travaux académiques. Cette base de données servira de références pour vérifier les éventuels plagiats des étudiants ou des professionnels. Aussi, l’étudiant pourra comparer son mémoire ou sa thèse par rapport au contenu de la base de données du logiciel. Turnitin évaluera le taux de plagiat du devoir. Il attribuera, alors, un score de similarité. Ce score est un pourcentage du nombre de citations prises par le rédacteur. Le logiciel montre également les sources de ces citations. 

Le logiciel va surligner ces citations. L’étudiant peut rectifier son texte avec l’autorisation du professeur chargé de la vérification du texte. Cela dépend de la politique de l’institution. Après correction, l’étudiant doit attendre une journée pour pouvoir soumettre une nouvelle version de son travail. Cela évite à l’étudiant de répéter de soumettre son travail à répétition. 

Les limites du logiciel Turnitin 

Premièrement, Turnitin reçoit plus de 200 000 documents quotidiennement,sa base de données n’est pas exclusive. Les sources imprimées n’y sont pas incluses ainsi que les images. Après cela, aucun humain ne lit ces documents qui sont vérifiés par leurs serveurs et leur base de données. Cette première limite montre l’importance accordée à son algorithme. Pourtant, les programmes informatiques présentent des limites et ne sauraient remplacer la perspicacité de l’esprit humain. De plus, le score de similarité nécessite une interprétation du professeur chargé de la correction du document. Ce chiffre reste un indicateur sans valeur sans cette interprétation. 

Secondement, certains étudiants affirment que Turnitin ne respecte pas assez leur vie privée. En effet, l’introduction de leurs travaux permet à d’autres étudiants d’y accéder. A titre d’illustrations, certains établissements canadiens ont critiqué que le logiciel car il donnait accès aux américains le résultat de leurs recherches. Des étudiants et des professeurs de l’Université Mc Gill ont gagné des procès contre Turnitin suite à cette limite. 

Dernièrement, Turnitin est un logiciel commercial. Le coût d’accès à ce logiciel bloque les établissements disposant de moyens financiers peu conséquents. De plus, il existe des logiciels moins chers comme Viper par exemple. En plus de cela, il est également possible de vérifier la possibilité de plagiat dans les moteurs de recherche ou à travers les applications gratuites en ligne. Ces évaluations gratuites permettent à l’étudiant de soumettre plusieurs fois leurs versions corrigées. Cette option n’est, malheureusement, possible sur Turnitin. 

Conclusion 

En conclusion, Turtinin est un bon logiciel anti-plagiat dont les limites nécessitent une interprétation de l’être humain pour atteindre son objectif. Les fraudes pour échapper à Turnitin restant possibles, l’expertise du professeur reste, alors, essentielle pour vérifier les cas de plagiat. En définitive, malgré l’efficacité et la pertinence dudit logiciel, il ne reste qu’un outil à la décision pour lutter contre le plagiat. 

Evaluer cet article

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *