201711.22
0

Comment administrer un questionnaire de mémoire en ligne ?

Publie par

Le progrès technologique a largement facilité les investigations des étudiants. Si auparavant, l’enquête demandait plus de temps et plus de moyens, il devient plus facile aujourd’hui de recueillir les données auprès des participants grâce à Internet. Celui-ci permet une large diffusion et de cibler un nombre conséquent de participants. C’est donc un moyen de recueillir les données qui vont faire l’objet d’analyses statistiques.

Première étape : conception du questionnaire

L’administration d’un questionnaire en ligne commence toujours par la formulation des questions. Dans cette méthode quantitative, ce sont des questions fermées qui sont posées. Une question fermée est une question dont la réponse est négative ou positive. Mais il est également possible de poser des questions à choix multiples. Le participant n’aura donc plus qu’à cliquer sur la réponse qui lui semble la mieux appropriée. Pour évaluer le niveau d’accord d’un répondant par rapport à une proposition, l’étudiant peut établir une échelle allant de tout à fait d’accord à pas du tout d’accord. Les questions à poser dépendent des objectifs d’étude et des différentes hypothèses à vérifier. Le questionnaire doit reprendre tous les thèmes abordés dans le mémoire et permettant de répondre à la problématique de départ. Comme l’étudiant demande non seulement l’obligeance de l’internaute pour lui répondre, mais prend également son temps, il est nécessaire que le questionnaire ne soit pas trop long de peur que le participant ne soit pas motivé pour y répondre.

Deuxième étape : envoi du questionnaire en ligne

Après formulation des questions, le questionnaire est mis en forme avant d’être envoyé aux participants. Pour ce faire, des solutions professionnelles gratuites en ligne peuvent être utilisées. Parmi elles se trouvent par exemple, Google Forms ou Askabox qui permettent de concevoir les questionnaires et de collecter les données qui en découlent. La première phase consiste à saisir les questions dans les champs préétablis par le logiciel. Dans cette phase, vous écrivez le titre et les objectifs de votre étude. Cette initiative aide le participant à comprendre le contexte de votre étude, ce qui est attendu de lui. Par conséquent, il devient plus facile pour lui de répondre aux questions. La deuxième phase correspond à la mise en forme en fonction des attentes de l’étudiant. La dernière étape est la diffusion du questionnaire. Les questionnaires ainsi conçus sont envoyés dans les mails des répondants, mais également dans les réseaux sociaux, dans les sites Internet. Cependant, en envoyant le questionnaire via emails, vous pouvez mieux contrôler les retours. Il s’agit d’une méthode plus ciblée et plus fiable. Néanmoins, l’envoi par mails peut fortement limiter le nombre de répondants, d’où la nécessité de faire une large diffusion dans les sites Internet laissant ainsi le choix aux internautes d’y participer ou non.

Troisième étape : Gestion des retours des participants

La collecte et le traitement de données constituent la dernière étape de l’administration de questionnaire en ligne. Il est nécessaire en effet, de ne pas perdre les résultats, ce qui requiert un suivi automatique et un filtrage des réponses. Il peut exister en effet, des formulaires mal remplies qui ne devraient pas être considérées. Comme Internet permet également une large diffusion des questionnaires, il faut arrêter la collecte de données à un certain moment. Il est primordial que vous puissiez déjà classer vos données pour en faciliter le traitement. Dans le cadre d’une analyse de certaines caractéristiques précises de données, vous pouvez opter pour un affichage question par question ou par personne. Au cas où vous souhaitez une analyse globale de vos données, vous pouvez afficher via les logiciels, l’ensemble des réponses soit dans une feuille de calcul, soit dans un fichier CSV.

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *