202001.24
1

Comment reconnaît-on une mauvaise problématique de mémoire?

Publie par
mauvaise problematique memoire

Comment reconnaît-on une mauvaise problématique de mémoire?

Savoir problématiser est garant d’un travail de mémoire de valeur. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de ne pas partir d’une mauvaise problématique quand on fait ses travaux de recherche. Mais en quoi juge-t-on la qualité d’une problématique ? Ce travail apportera des éclaircissements sur les divers aspects permettant de différencier une mauvaise problématique d’une bonne, notamment sur le point de vue global, ensuite sur la forme par laquelle elle se présente, et enfin sur le fond.

Problématique

Le terme « problématique » suggère un ensemble de problèmes se rapportant à un sujet donné. La problématique de mémoire, par contre, est un problème intellectuel unique qui va constituer le fil conducteur de la recherche. Cette problématique de mémoire est donc définie, ou choisie, parmi les différents aspects possibles du problème. D’un point de vue global et simplifié, une problématique est mauvaise ou critiquable quand elle est mal choisie. C’est le cas d’une problématique qui ne correspond pas à ce à quoi le sujet fait allusion, qui n’est pas adéquate, et qui ne peut donc pas constituer le cœur de la recherche.

Considération importante

Pour plus de précision, analysons en premier lieu la forme de la problématique

On reconnaît d’emblée une mauvaise problématique par la façon dont elle est formulée. D’abord, elle peut être trop longue ou trop compliquée. Telles les hypothèses qui sont interminables et qui comprennent des mots incompréhensibles ou très recherchés. Une bonne problématique est par contre, immédiatement compréhensible : elle est simple, courte et claire. Ensuite, une problématique est imparfaite quand elle est trop vague. Ceci est le cas d’une problématique qui aborde le sujet d’une façon trop générale ou qui inclut plusieurs problèmes en même temps. Une problématique efficace, au contraire, est spécifique et bien définie. Elle n’aborde qu’un seul aspect du problème à la fois. Enfin, une problématique reste discutable quand elle n’est pas objective. C’est ainsi que toute considération d’ordres personnels, tous faits et théories qui ne sont pas rapportés par des sources scientifiques, auxquels la problématique fait allusion, ne sont pas acceptables. Par ailleurs, une problématique qui ne reflète pas la neutralité et l’ouverture ne peut non plus faire objet de recherche scientifique.

Dernier lieu, analysons comment devrait être l’aspect essentiel de la problématique, qui est le fond

Une problématique reste élémentaire quand elle est déterminée à la légère, c’est-à-dire peu réfléchie. Dans ce cadre on cite les problématiques qui trahissent une bonne compréhension du sujet et celles qui ne partent pas du sujet choisi et qui font les hors-sujets. Une problématique correcte est par contre, issue d’une réflexion approfondie sur le sujet. Ainsi, elle est cohérente avec le sujet et avec le plan. Ensuite, une problématique banale, qui manque d’originalité et qui n’est pas innovante est aussi mauvaise. C’est une problématique qui tend vers une hypothèse banale ou totalement logique. Enfin une problématique efficace est vraiment pertinente : elle pointe vers l’intérêt du sujet en faisant la synthèse des différentes interrogations, ou en mettant en lien différents concepts. De plus, elle est logique, authentique et adaptée selon les options. Par exemple, dans les domaines de la psychologie, de la médecine ou de la pédagogie, il est logique que la problématique vise à cerner les raisons d’un phénomène ; dans les domaines économiques et politiques, elle vise plutôt à rechercher des méthodes ou des suggestions d’amélioration.

Conclusion 

En conclusion, la clarté de la problématique et sa pertinence sont essentielles, d’où l’intérêt primordial d’une réflexion approfondie sur le sujet. A part éviter une mauvaise problématisation, la maîtrise de la méthodologie de recherche entière serait à favoriser afin que les mémoires réalisés contribuent significativement à l’avancement des connaissances.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *