201409.01
0

Le mémoire de Contrôle de Gestion et ses spécificités

Publie par

Le contrôle de gestion constitue une des fonctions clés de l’entreprise directement liées à la direction générale. Ainsi, le contrôleur de gestion doit en effet disposer de compétences en stratégie d’entreprise ainsi que des compétences organisationnelles. L’obtention du diplôme dans cette branche d’activité constitue donc un préalable pour obtenir un poste prometteur au sein de l’entreprise. Mais l’obtention de ce diplôme est conditionnée en partie sur la base de la qualité du mémoire.

La formation et les débouchés

La formation est destinée aux professionnels qui sont déjà actifs et à ceux qui sont encore en quête d’emplois. La formation vise principalement à transmettre aux étudiants des compétences en matière de contrôle de gestion, en audit interne ainsi qu’en finance et diagnostic. La formation comporte une remise à niveau en fonction des besoins des étudiants. Cinq modules sont alors proposés : la stratégie, la comptabilité financière, l’analyse des coûts, la politique financière et le module Excel qui est fait selon l’institution, en e-Learning. La formation se fait en alternance entre les enseignements théoriques et les enseignements pratiques. Les animations peuvent se faire par le biais des échanges entre les professionnels, les études de cas pratiques, les jeux d’entreprise qui permettent la formation d’une communauté d’apprentissage. Ce parcours permet aux étudiants de concevoir, d’analyser et d’utiliser les systèmes de calculs de coûts, de faire des prévisions, d’effectuer un pilotage stratégique des organisations. Cette formation permet aux titulaires du diplôme d’exercer des métiers comme contrôleur de gestion dans une unité de production, responsable de contrôle budgétaire, chargé de reporting, auditeur interne, manager des risques des entreprises, analyste de gestion, contrôleur et gestionnaires des stocks, manager de la chaîne logistique.

Penser aux critères d’évaluation pour mieux rédiger le mémoire de Contrôle de Gestion

La qualité de l’écrit est évaluée sur la base de sa forme, de la problématique retenue par l’étudiant, la maîtrise des concepts clés, l’enchaînement des idées, la qualité des sources et la capacité de l’étudiant à citer les références bibliographiques, son esprit de synthèse et d’ouverture, mais également, son aptitude à mettre en lien les connaissances théoriques avec ce qu’il applique lors de son stage, ou lors de la méthode qu’il a mise en place. Ainsi, tout au long de la rédaction, l’étudiant doit être en mesure d’analyser le contexte qu’il a observé dans le cadre de son expérience professionnelle et à en déduire, une problématique. Il est aussi évalué sur la base de sa faculté à situer ses activités dans un plus large contexte et à justifier ses choix lors de la méthodologie. La rédaction de ce mémoire nécessite de ce fait, une bonne capacité d’analyse. Mais pour avoir cette aptitude, l’étudiant est amené à faire de nombreuses observations et à multiplier ses lectures pour enrichir ses connaissances sur le thème de son mémoire. Lorsqu’il aura déterminé son sujet et sa problématique, l’étudiant est amené à recueillir les données qui peuvent être issues de documents d’entreprise, de presses professionnelles, d’ouvrage ou auprès des personnes ressources. Il est indispensable cependant, de bien citer les sources des informations qui sont utilisées par l’étudiant pour faire son mémoire. Dans  le corps du texte, le nom de l’auteur et l’année de parution doivent apparaître clairement après chaque information citée. Les détails sont fournis dans la bibliographie. La référence doit comporter le nom et l’initial des prénoms de  l’auteur, l’année de parution, le titre, l’éditeur ou le nom de la revue, avec le nombre de pages, le volume.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *