201207.05
0

Le mémoire d’Expertise Comptable

Publie par

Le mémoire d’expertise comptable (plus communément appelé “mémoire de DEC”) est un mémoire d’environ 100 pages écrites par le candidat au diplôme d’expertise comptable, nécessaire à l’exercice de la profession d’expert-comptable.
La premier étape consiste à soumettre une “notice d’agrément” qui fera l’objet d’une validation préalable par un jury constitué d’experts-comptables. Cette notice d’agrément comportera nécessairement une presentation du sujet choisi par le candidat et la mise en avant de l’intérêt de ce choix. Une proposition de structure sera également rédigée et acompagnée d’une bibliographie comportant les ouvrages les plus pertinents par rapport au sujet du mémoire et sélectionnés par le candidat.
Le mémoire d’expertise comptable comporte un niveau d’exigence relativement élevé dans la mesure où il sanctionne un niveau d’études Bac+8, le niveau d’exigence du jury est donc à la hauteur de ce niveau d’études.
Etant par ailleurs constitué d’experts comptables, le jury appréciera la capacité du candidat à réflechir sur une problématique donnée et à apporter de véritables solutions à ses clients dans le cadre de son activité quotidienne une fois en cabinet comptable. Cette capacité sera appréciée dans le mémoire d’expertise comptable tant sur le fond que sur sur la forme.
La réussite à l’épreuve du mémoire d’expertise comptable est donc fondamentale et le jury n’hésite pas à éliminer chaque année les candidats n’ayant pas fait preuve d’investissement suffisant dans le cadre de leur mémoire de DEC.
Le mémoire d’expertise comptable correspond à l’aboutissement d’une formation et le sujet est en general lié à une problématique rencontrée en stage.
Le mémoire d’expertise comptable couronne votre formation et doit idéalement être en lien avec votre stage en cabinet comptable qui vous permettra de nourrir votre réflexion.
Le mémoire d’expertise comptable s’articule en règle générale autour de trois parties principales :
– une partie d’analyse
– une partie de synthèse
– enfin une partie de préconisations.

Le futur expert-comptable sera évalué sur son esprit de synthèse, sa capacité à prendre du recul par rapport à une problématique rencontrée et à déterminer des solutions pour répondre aux besoins de l’entreprise via la dernière partie du mémoire de DEC correspondant aux “préconisations”.

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *