201402.10
0

Rédiger un mémoire ou une thèse : les risques de la procrastination

Publie par

Chaque année universitaire, de nombreux étudiants prennent contact avec nous de manière désespérée, en implorant une aide pour la rédaction de leur mémoire alors qu’il ne leurs reste que quelques jours pour le rédiger.

Les principaux risques encourus par le rédacteur du mémoire

Compte tenu des enjeux, il est évident qu’une telle situation est souvent dangereuse pour l’étudiant, disposant alors d’une marge de manœuvre fortement réduite, lui imposant de fait des sacrifices considérables :

– moins de recherches en amont,
– moins de communication avec le tuteur, et donc plus grand risque de ne pas être en accord avec lui
– moins de recul sur la rédaction,
– moins de temps pour se relire en aval.

L’impact qualitatif de la procrastination sur la rédaction du mémoire est significatif, et les risques générés par cette attitude pénalisent chaque année de nombreux étudiants.

Rédiger un mémoire s’appréhende comme une véritable gestion de projet, dans lequel le non respect de l’échéancier implique nécessairement de sacrifier certaines étapes avec inévitablement des conséquences qualitatives au final.

Comment s’organiser?

Nous vous recommandons d’anticiper au maximum les différentes étapes de réalisation de votre mémoire ou de votre thèse, en vous organisant pendant les travaux et en vous fixant des objectifs intermédiaires en termes de délais : validation du plan avant le XX/XX/XXXX, soumission de la partie théorique/revue de littérature avant le XX/XX/XXXX.

Une telle organisation vous permettra d’augmenter votre marge de manœuvre, d’optimiser votre communication avec votre promoteur en ayant son approbation systématique pour les parties soumises, et de garder un délai raisonnable pour d’éventuels réajustements de dernières minutes ainsi que pour une relecture par des personnes tierces.

Le temps est incontestablement un élément indispensable pour mener à bien la rédaction d’un mémoire ou d’une thèse, et plus vous le réduirez, plus vous augmenterez le risque d’échec à cette épreuve, et ce même si vos qualités rédactionnelles sont incontestables.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *