201407.22
0

15 conseils pour réussir à rédiger son mémoire de fin d’études de Marketing

Publie par

Nous présenterons ici un ensemble de conseils qualitatifs afin de réussir au mieux la rédaction d’un mémoire de Marketing.

A noter que le Marketing est un domaine très vaste et qui intéresse de nombreux étudiants actuellement. C’est une branche tentaculaire qui comprend de nombreux sous-domaines, dont voici une présentation succincte de quelques-uns de ces principaux sous-domaines :

Webmarketing regroupant les différents techniques Marketing et les stratégies publicitaires mises en place pour améliorer la visibilité d’un produit ou d’un fournisseur dans un environnement Internet. Les problématiques proposées dans le cadre d’un mémoire de fin d’études en Webmarketing se focalisent de ce fait, sur les enjeux de la mise en place de stratégie à l’ère du numérique,

Marketing sportif qui se réfère aux principes et aux stratégies marketing utilisées dans le domaine du sport. La problématique du mémoire de marketing sportif se concentre sur les stratégies permettant d’organiser des évènements sportifs, les enjeux du sponsoring sportif, etc. Cette option est très vaste et peut concerner les produits, les services et les organisations.

Marketing sensoriel concentrées sur les techniques Marketing faisant appel aux cinq sens du consommateur pour l’inciter à acheter un produit ou un service. Dans cette optique, les étudiants approfondissent les impacts de la perception du consommateur sur son comportement d’achat,

Marketing de luxe : Comme son nom l’indique, il se focalise sur les produits de luxe et ciblent des consommateurs aisés. L’étudiant qui s’intéresse à cette branche d’étude peut approfondir les différents critères permettant d’implanter les marques de luxe, les comportements des différentes populations vis-à-vis des produits de luxe, etc.

E-commerce : L’e-commerce ou commerce électronique se réfère pour sa part, aux échanges commerciaux faits via des interfaces électroniques ou digitales et notamment, via Internet. Dans cette optique, l’étudiant peut être amené à trouver les principales motivations de l’e-commerce par les entreprises, les avantages de l’e-commerce, etc.
Le contenu du mémoire peut de ce fait, changer en fonction de la spécialisation de l’étudiant. Néanmoins, il existe des points communs qui permettent de dresser des règles de rédaction pour tous les étudiants en marketing.
Quelques conseils pour rédiger son mémoire de fin d’étude en Marketing :

1. Le jury se base sur le raisonnement du chercheur donc celui-ci doit établir un plan permettant d’articuler de manière logique les différents arguments. Etant donné que le plan constitue le squelette du mémoire, sa construction ne doit pas être négligée par l’étudiant. Pour le réaliser, il doit faire de nombreuses lectures. Le plan doit être équilibré et les différentes parties doivent répondre à la question posée au départ.

2. Le texte commence par une introduction qui présente le sujet et les intérêts de l’étude, la problématique et le plan adopté. Il se termine par la conclusion qui correspond au bilan de l’étude suivi par une ouverture. Le développement comporte plusieurs parties avec des chapitres et des sections.

3. Le mémoire comporte une étude théorique (revue de littérature) qui ne doit pas recopier uniquement ce qui a été dit dans les différentes études antérieures. Il s’agit de faire une analyse des écrits en confrontant les différents auteurs. Souvent, il existe des contradictions entre les différents auteurs et l’étudiant doit être en mesure d’analyser les possibles limites des théories ainsi affirmées. Ses nombreuses lectures devraient lui permettre de faire des interprétations et de tirer les principales idées à partir des données théoriques,

4. Le mémoire de fin d’études en Marketing nécessite une étude empirique réalisée sur le terrain. La population étudiée est une population de consommateurs dont le comportement et les attitudes sont étudiés par le chercheur,

5. D’une manière générale, la partie allouée à la méthodologie comporte une étude quantitative et une étude qualitative. L’étude qualitative consiste à réaliser des enquêtes auprès de personnes ressources. L’étude quantitative implique pour sa part, une enquête réalisée sur la base d’un questionnaire. Les deux types d’analyses doivent être complémentaires et permettre de tirer les enjeux de l’entreprise et les stratégies marketing mises en place par les enquêtées ou à mettre en place au sein de l’entreprise.

6. Il est nécessaire de justifier le choix pour une méthode et bien précises sa mise en œuvre par l’étudiant.

7. L’auteur du mémoire doit présenter des résultats fiables donc il est amené à optimiser sa collecte de données, de bien mener l’échantillonnage de telle manière que la population étudiée et le nombre de personnes étudiées soient bien représentatifs et permettent de donner des informations fiables. De même, le chercheur en Marketing doit aussi faire des analyses statistiques fiables de manière à ce que les interprétations ne soient pas faussées.

8. Le document présenté par l’étudiant doit permettre au lecteur de comprendre les notions clés qu’il veut mettre en relief. L’étudiant doit être capable de faire une problématisation à partir de ses observations sur terrain.

9. La dernière partie du développement correspond à la préconisation ou à la formulation de recommandations. La détermination de ces dernières se fonde principalement sur l’analyse des données quantitatives et des données qualitatives.

10. La formulation des recommandations pourrait ouvrir la voie à d’autres perspectives de recherche. Cette démarche devrait permettre de montrer au lecteur l’ouverture d’esprit de l’étudiant mais aussi son esprit critique qui lui permet de discerner les points manquants dans son mémoire.

11. L’étudiant doit faire preuve de rigueur scientifique, qui implique l’apport de plus de précisions possibles.

12. Les différentes parties du mémoire doivent être précédées d’une transition permettant de comprendre l’enchaînement logique de l’argumentation.

13. Les images et les tableaux permettant la synthèse des écrits pourraient aider le lecteur à comprendre le texte. Elles sont préférables par rapport aux longs textes.

14. L’étudiant doit faire une bibliographie dans laquelle, sont mentionnées l’auteur, l’année de parution, le titre du livre, l’édition, la ville et le nombre de pages du livre qu’il a consultés. Les sources provenant d’Internet sont mentionnées dans la sitographie.

15. L’étudiant doit relire son travail et demander à une autre personne de relire son document. Cette démarche permet d’abord de s’assurer que le document ne contienne pas de fautes de frappes, ou des fautes d’orthographes, etc. Elle permet aussi de revoir la pertinence du contenu et des agencements des idées. Enfin, elle permet d’apporter des critiques subjectifs permettant d’amélioration la version qui sera remise au jury.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *