201205.09
0

Point sur la méthodologie de rédaction du travail de fin d’études (TFE) infirmier

Publie par

Quelque soit le centre IFSI auquel l’étudiant infirmier est rattaché, l’obtention du diplôme d’état d’infirmier nécessite la validation d’un travail de fin d’étude infirmier (appelé plus communément « TFE infirmier »). La nouvelle réforme a globalement imposé un volume plus important pour la rédaction du TFE et apporté par ailleurs quelques modifications structurelles.


Quelques détails relatifs à la méthodologie du TFE infirmier

La réalisation de ce travail passe par l’élaboration dans un premier temps d’une note de recherche  qui va détailler le projet de mémoire du candidat en démontrant de son sujet, et ce afin d’aboutir sur une question de recherche, problématique qui se pose naturellement après lecture de la note de recherche.


Cette problématique constituera la « pierre angulaire » du mémoire infirmier, dans la mesure où toute la réflexion sera portée sur cette question de départ.

La présentation conceptuelle autrement appelée cadre de référence ou cadre conceptuel consistera à détailler de manière théorique les réponses apportées sur le sujet. Bien entendu, cette présentation théorique s’effectuera dans le cadre d’un plan détaillé du TFE infirmier et respectera un fil conducteur, une logique dans le raisonnement. Non seulement ces idées devront rester pertinentes, mais leur enchainement devra s’effectuer de manière cohérente.


La partie empirique ou pratique consistera à apporter de véritables réponses à la problématique (question de départ) en confirmant ou en infirmant les hypothèses de départ qui découlent de la question de départ. Ces réponses apportées s’obtiendront directement sur le terrain à travers l’administration de questionnaires à la population cible et dont l’échantillon devra être suffisamment important pour être représentatif et minimiser ainsi la marge d’erreur dans les conclusions qui seront tirées.


L’étudiant, grâce à l’application rigoureuse de sa méthodologie de rédaction du travail de fin d’études infirmier, sera en mesure de formuler des préconisations qui s’adresseront à la profession et démontrer ainsi la qualité de son raisonnement, à mettre en avant les connaissances acquises dans le cadre de son parcours en Institut de formation infirmier, et sa capacité à les utiliser dans un contexte professionnel.


La réussite dans la réalisation de son TFE infirmier passera notamment par l’intérêt porté au sujet, la qualité du raisonnement et de la démonstration, l’intérêt académique de la question de départ, la capacité de l’étudiant à mettre en pratique les concepts théoriques appris lors de sa formation.

Aussi,  l’étudiant devra essentiellement se concentrer sur les parties fondamentales lors de la rédaction de son TFE infirmier : la conclusion, le résumé, le plan détaillé (ou table des matières), l’introduction et la question de départ qui sont des parties lues en priorité par le jury. Ainsi, ces petites parties (en volume) auront toutefois un poids important dans l’évaluation finale qui sera accordée à l’étudiant infirmier.

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *