201412.02
0

10 règles d’or pour rédiger une thèse d’exercice en Médecine

Publie par

La thèse d’exercice est une spécificité française qui marque la fin d’un parcours universitaire de certains professionnels de santé. On parle alors de thèse d’exercice en Pharmacie, en Médecine, en Odontologie (chirurgie dentaire) et en Médecine vétérinaire.

Le présent article vise à fournir quelques clés pour réussir la rédaction de la thèse d’exercice de Médecine qui est à la fois un travail intellectuel et l’aboutissement d’un travail de recherche riche en informations scientifiques.

En effet, une thèse en médecine suppose un travail scientifique dont l’un des objectifs porte sur la publication d’articles scientifiques.

De ce fait, il est essentiel de vérifier que le sujet de recherche n’ait pas récemment fait l’objet d’une étude scientifique.

Ainsi, la thèse d’exercice en Médecine doit refléter la structure et le contenu d’un article scientifique, notamment le suivi d’une méthodologie explicite et des résultats cohérents pour une future publication.

Réussir sa thèse de médecine requiert alors de :

  1. Bien choisir son sujet de thèse en faisant attention au hors-sujet, au sujet dérive du « bruit du fond médical » et au faux-sujet.

Généralement, la technique utilisée pour le choix du sujet est celle du CHQB pour : Constat, Hypothèses, Question le tout « puissance » bibliographique.

Nécessairement, le sujet ou thème de recherche doit permettre une discussion et une analyse réflexive. De ce fait, il doit être pertinent, innovant et réaliste.

De plus, ne devant pas être imposé, le sujet de votre thèse doit vous inspirer.

  1. Le choix du directeur de thèse : il est recommandé de choisir un médecin (généraliste ou non) actif dans l’enseignement dans le cadre du DES.

En effet, l’élaboration de la thèse en médecine requiert de la rigueur d’où l’importance de soutien et de guidance du directeur de thèse.

  1. S’imprégner du sujet c’est-à-dire le comprendre et le maîtriser.

Il est recommandé d’y penser fréquemment et de noter toutes les idées qui vous viennent à l’esprit pour aider à l’élaboration du plan.

De plus, la préparation de la rédaction de la thèse de Médecine toute entière est fondamentale.

La technique simple et ludique consiste à utiliser des pochettes de couleur différentes dans lesquelles vous disposerez vos notes, idées… La partie où vous penserez insérez votre idée sera fonction des couleurs de la pochette que vous utiliserez comme par exemple bleu pour introduction, rose pour méthodologie, jaune pour bibliographie, orange pour discussion …

  1. Lors de la rédaction de la thèse, débuter par les illustrations, c’est à dire tableaux et figures, permet non seulement de schématiser la thèse et d’avoir déjà un certain aperçu mais offre aussi une certaine voûte de structure, ce qui facilite grandement la cohérence et la rédaction de la thèse.
  2. Simplifier et organiser les recherches bibliographiques : ne pas se laisser submerger par les références et utiliser des mots clés tout en filtrant les recherches.

D’ailleurs, il est préconisé d’effectuer la recherche documentaire assez tôt afin que la bibliographie soit exhaustive, deux étapes sont nécessaires :

–       La recherche documentaire proprement dite qui consistera surtout à l’identification de documents, un genre de listing pour les abstracts à analyser et les références bibliographiques qui vous paraissent intéressantes.

–       La sélection comme son nom l’indique consiste à savoir faire le tri afin de ne citer que les articles lus et choisis pour leur pertinence et qualité. En effet, des erreurs ou imprécisions ne sont pas tolérables.

Pour cela, il est obligatoire de savoir distinguer les articles qui contiennent des informations pertinentes en se basant sur les questions suivantes :

  • L’article scientifique est-il pertinent pour offrir une réponse à mon sujet, notamment ma problématique ?
  • L’article scientifique est-il crédible ? Les résultats qui y apparaissent sont-ils réalistes ?
  • Les résultats observés dans l’article peuvent-ils être généralisés ? autrement dit, les informations contenues dans l’article sont elles applicables ?
  1. Suivre un plan, se basant sur l’IMRD avec :

– I : introduction

– M : méthode ou méthodologie

– R : résultats

– D : discussion

Effectivement, la thèse d’exercice en Médecine, en se référant à la structure d’un article scientifique se doit d’informer des résultats obtenus la communauté scientifique, afin d’aider à l’évolution, à la progression de la science.

Tout article ne se référant pas à ce plan étant par ailleurs rejeté par le comité de rédaction des revues scientifiques.

L’acronyme IMRAD peut aussi être rencontré avec IMRAD : Introduction, Method, Results And Discussion.

  1. Prioriser la clarté, la cohésion et la fluidité dans la rédaction : il est recommandé de procéder aux descriptions des résultats avant de les analyser.
  2. Rédiger en une ou deux phrases une transition entre les parties qui fera office de liaison tout en démontrant la capacité de synthèse et d’analyse.
  3. Suivre les règles de rédaction et de présentation requises par la thèse. Par ailleurs, il est nécessaire de respecter un certain équilibre entre les différentes parties et sous-parties de la thèse.
  4. Mettre en place un planning de rédaction, des copies de sauvegarde et procéder à des relectures de la thèse avant de finaliser et faire un rétro-planning à partir de la date de soutenance prévue.

La thèse de médecine requérant une rédaction scientifique rigoureuse, le meilleur style rédactionnel reste l’absence de style…

Finalement, faites un débriefing à la fin de la première rédaction que vous jugerez « convaincante » de votre thèse en répondant particulièrement aux questions suivantes :

–       Avez-vous répondu à la problématique ?

–       Quels sont les biais du travail ? Cela permet de réaliser un premier erratum

–       Quels auteurs ont réalisé un travail similaire au vôtre ? Il est nécessaire de savoir mettre en exergue la différence ou la ressemblance des observations, résultats et conclusion par rapport à cela.

L’application stricte et rigoureuse de ces principes vous aidera vraisemblablement à réussir au mieux l’épreuve de la thèse.

Quelques informations complémentaires sur la thèse d’exercice :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thèse_d’exercice

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *