201409.03
0

Un plan de mémoire doit-il comporter 2 ou 3 parties?

Publie par

La construction d’un plan de mémoire ne doit aucunement se faire à la va-vite. Dans la pratique, le rédacteur opte pour un devoir à 2 ou à 3 parties, selon les circonstances. Cependant, avant de fixer définitivement le plan, il est nécessaire de procéder à la recherche préalable d’informations, ainsi qu’à l’élaboration de plusieurs esquisses de plans et à une réflexion exhaustive sur le thème que l’on doit traiter en vue d’établir son plan de rédaction.

La phase de réflexion et de documentation

Dès que l’on a choisi un thème, il faut isoler les mots clés et lister les idées qui nous viennent à l’esprit. Le meilleur moyen reste de les citer en plusieurs tirets afin d’éviter de se perdre dans le fil de ses idées.
Ensuite, il faut axer toutes les recherches sur ces idées pour en tirer le maximum d’informations. Une fois ces 2 étapes achevées, il faudra ensuite trier les données en notre possession. Celles qui se démarquent le plus sont à retenir. En l’occurrence, cela concerne les données qui donnent une réelle réponse au thème en question.

Le plan à 2 parties : plus simple, plus sûre

Adopter un plan à 2 parties facilite grandement la tâche. En effet, pour tout mémoire, il doit toujours y avoir une partie théorique dans laquelle les notions soulevées sont présentées et une partie analytique où le rédacteur devra argumenter pour défendre ses idées. De ce fait, le risque de se retrouver hors sujet ou de confondre les éléments spécifiques de chaque partie diminue amplement en adoptant cette structure qui s’adapte directement à ces deux facettes du mémoire. Néanmoins, le travail peut paraître banal, car cette structure reste des plus ordinaires.

Le plan à 3 parties, tentant mais risqué

Ce type de plan s’avère plus complexe. Plus en détail, la réflexion doit suivre un processus divisé en 3 étapes. Le respect rigoureux d’un fil d’idées bien précis doit être suivi pour produire un écrit de qualité. Toutefois, adopter le même principe que pour le plan à 2 parties reste tout de même faisable, à condition qu’il n’y ait que 2 notions importantes à développer avant de passer à l’analyse. Mais l’inconvénient que l’on rencontre souvent est que le nombre de pages pour chacune des parties ne s’équilibre pas. À l’évidence, le jury accorde plus d’attention à l’analyse dans un mémoire. C’est à travers elle qu’on pourra juger si un candidat maîtrise son thème puisqu’il sera amené à convaincre d’autres personnes. Si vous décidez donc d’adopter cette structure, assurez-vous que cette partie reste la plus développée et donc la plus volumineuse. Toutefois, la structure à 2 parties demeure la plus judicieuse.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *