202110.15
0

3 conseils pour réussir un mémoire de master MOSS

Publie par

Comme dans d’autres formations, le master MOSS (pour Management des Organisations Sanitaires et Sociales) nécessite la rédaction de divers écrits techniques. Le plus « important » d’entre eux est le mémoire de fin d’année, qui permet la validation de la formation. Face à la densité des informations et des enseignements acquis au cours des 24 mois du master, les étudiants sont souvent désemparés lorsqu’il s’agit de s’atteler à la rédaction de leur mémoire. C’est pourquoi, dans cet article nous allons vous donner 3 conseils pour réussir un mémoire de master MOSS.

1er conseil : Choisissez bien votre sujet

Il s’agit d’une étape fondamentale pour la réussite de votre mémoire. En effet, c’est de là que découle la validation, ou non de votre année.  L’objectif premier de la réalisation d’un tel document est de prouver aux examinateurs que vous êtes capable de prendre des responsabilités dans les structures sanitaires et sociales dans lesquelles vous serez amenés à travailler.  

Pour rappel, il peut s’agir de maisons de retraite, de centres pénitentiaires, de services d’action sociale ou encore d’associations à caractère social. 

Quelle que soit la structure sur laquelle porte votre mémoire, le jury s’attend à ce que votre mémoire de fin d’année apporte une véritable valeur ajoutée à la profession. Pour ce faire, vous devez faire de véritables propositions managériales dans votre mémoire.

Vous devez donc à tout prix éviter les sujets qui n’apportent rien de nouveau, et qui se contentent de paraphraser ce qui existe déjà. De même, vous devez veiller à ce que le sujet du mémoire soit en lien direct avec votre formation, ni avec aucune structure du domaine sanitaire et social.

Pour que votre sujet soit valide et apporte une valeur ajoutée, vous devez avoir une certaine légitimité à l’aborder. Cela signifie qu’il doit avoir un lien avec votre expérience personnelle. Qu’il s’agisse de l’expérience que vous avez acquise au cours de vos stages ou de par votre expérience professionnelle. Votre sujet doit être soutenu par une méthode empirique substantielle. Cette partie empirique doit représenter une part importante de votre mémoire final. 

2ème conseil : Soignez la partie empirique de votre mémoire

Comme nous l’avons mentionné, la valeur ajoutée de votre mémoire s’appuie sur la partie empirique, c’est-à-dire sur votre expérience et vos observations. Vous devez donc apporter un soin particulier à la réalisation, et à la rédaction, de cette partie.

En règle générale, il est conseillé d’opter pour des entretiens. Cette méthode permet d’avoir une approche plus ouverte du sujet, d’être dans une démarche exploratoire. Privilégiez donc les entretiens non directifs qui permettent aux répondants d’avoir plus de marge de manœuvre. Ainsi, ils seront plus à même de vous fournir diverses idées et informations qui se révéleront essentielles pour la gestion managériale d’une structure sanitaire et sociale. 

Ces entretiens sont un élément clé dans la partie méthodologique du volet empirique de votre mémoire de master MOSS. En effet, les idées abordées dans cette partie sont liées aux différentes préconisations managériales que vous allez proposer dans votre mémoire (= la valeur ajoutée de votre mémoire).

3ème conseil : faites valider votre mémoire par votre tuteur

Cela peut paraître logique, mais faites valider votre plan et votre problématique le plus tôt possible par votre tuteur. 

En plus de vous assurer que vous partez dans la bonne direction, une validation en amont réduira les besoins de réécritures ou de corrections au dernier moment. 

De même, si votre tuteur valide votre problématique, cela est déjà bon signe et indique que votre mémoire est recevable avant même que vous l’ayez déposé. En effet, il est très peu probable qu’un mémoire validé par un tuteur soit jugé irrecevable par un jury. 

Cela vous permet en plus d’optimiser votre travail car vous savez que vous êtes dans la bonne optique.

Afin de réussir votre mémoire de master MOSS, vous devez donc porter une attention toute particulière au choix de votre sujet. Pensez à le faire valider le plus tôt possible par votre tuteur afin d’éviter de devoir tout réécrire ou changer de sujet en cours de route. Prévoyez également suffisamment de temps pour le rédiger, et le corriger. 

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Rate this post
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *