201906.25
0

5 logiciels anti-plagiat incontournables pour votre mémoire

Publie par
5 logiciels anti plagiat

Le plagiat est un phénomène aujourd’hui qui fait partie du quotidien des étudiants en préparation de mémoire. Vérifier manuellement les phrases, mots, paragraphes plagiés est tout simplement devenu impossible, tant les ressources sont illimitées. Raison pour laquelle de plus en plus de plateformes digitalisées apparaissent sous la forme de logiciels anti-plagiats. Ils ont pour but d’aider les étudiants à prévenir cette infraction, mais de permettre également aux établissements d’enseignements à en détecter les cas. Il faut savoir que le plagiat, quelle qu’en soit sa forme, est une infraction grave qui ne doit pas être pris à la légère, car lorsque détectée, les conséquences peuvent être dramatiques.

Il existe ainsi énormément de logiciels anti-plagiat proposés actuellement sur Internet. Nous vous proposons ici un article comparant différents logiciels anti-plagiat, gratuits ou payants, à retrouver directement sur Internet pour vous aider à détecter le plagiat dans vos documents académiques. Vous trouverez également à la fin de cet article, quelques bons conseils pratiques sur l’utilisation de ces solutions.

Qu’est-ce que le plagiat ? 

Comprenons d’abord ce qu’on entend par « plagiat ». Pour le définir de la manière la plus simple possible, le plagiat est l’acte par lequel une personne utilise ou reprend le travail, les œuvres, les idées de quelqu’un d’autre, sans le citer, afin de se l’approprier dans son propre intérêt. On parle aussi de vol de propriété intellectuelle. En d’autres termes, c’est « s’approprier » le travail de quelqu’un d’autre.

Afin de mieux évaluer la qualité des services qu’offrent les logiciels anti-plagiat et par conséquent, comprendre les comparaisons qui vont suivre, il est recommandé de connaître également les différentes formes de plagiat qui existent :

  • Le plagiat direct ou  le plagiat intentionnel :

C’est le fait de reprendre mot pour mot, revendiquer les idées, les œuvres ou le travail d’une personne comme étant les vôtres, sans la citer. Avec la même structure de phrase, et sa même signification. C’est la forme la plus courante du plagiat.

  • L’auto-plagiat ou plagiat de soi :

Comme son nom l’indique, c’est le fait de reproduire un écrit, une idée, une expression etc…  que vous avez déjà publié, ou remis officiellement auparavant (rapports, mémoires, devoirs…), à des fins d’un autre travail. Cet acte considéré comme frauduleux est bel et bien une autre forme de plagiat.

  • Le plagiat mosaïque ou la paraphrase sans citation de sa source :

C’est le fait ici de paraphraser, càd d’emprunter des mots, des phrases, des points clés etc … d’une source pour les reproduire dans votre mémoire sans la citer, avec la même structure et/ou la même signification que l’originale.

  • Le copier-coller :

A la différence de la paraphrase, c’est le fait de copier-coller des textes ici et là, issus d’une même source ou non, et de les rassembler pour en créer un texte. Considéré comme du plagiat, il est facilement détectable par les logiciels anti-plagiat, même avec reformulation de certaines parties.

Qu’est-ce qu’un logiciel anti-plagiat ?

Un logiciel anti-plagiat est un outil qui permet de détecter les similarités entre le document testé et la base de données du logiciel utilisé. Les similarités relevées sont associées à du plagiat.

Pourquoi utiliser un logiciel anti-plagiat ?

De plus en plus d’universités, institutions et grandes écoles utilisent systématiquement un logiciel anti-plagiat lors de la réception des documents académiques de leurs étudiants. L’objectif est de vérifier qu’ils produisent eux-mêmes le contenu sur lequel ils sont évalués et reconnaissent les auteurs des sources qu’ils utilisent.

Le plagiat peut également s’avérer être un acte involontaire d’un étudiant qui ne se rend simplement pas compte qu’il a fait du copier-coller. Il est désormais possible pour les étudiants de vérifier qu’ils n’ont pas commis de plagiat en amont de la remise de leur document. 

Suite au rapport qu’ils obtiennent du logiciel qu’ils utilisent, ils font alors les modifications nécessaires pour rendre un document comprenant le moins de plagiat possible. 

L’utilisation d’un logiciel anti-plagiat permet aux étudiants d’éviter des conséquences pouvant devenir dramatiques comme annoncé plus haut (académiques, psychologiques, personnelles, professionnelles et légales). En effet, un cas de plagiat ‘mineur’ peut donner lieu à un 0 pour l’étudiant concerné ou à son renvoi, avec des conséquences manifestes sur son avenir académique. Cependant, une infraction grave comme une reproduction d’une œuvre protégée par un droit d’auteur et non cité peut entraîner jusqu’à des poursuites juridiques passibles de sanctions pénales voire une peine d’emprisonnement pour le plagiaire. 

Comment fonctionnent les logiciels anti-plagiat ?

Les logiciels anti-plagiat fonctionnent comme un moteur de recherche (Google ou autres), et ont pour but de vous indiquer les mots, phrases ou paragraphes qui sont plagiés.

Le logiciel génère ensuite un rapport détaillé contenant l’ensemble des cas de plagiat retrouvés dans le document testé. 

La performance d’un logiciel anti-plagiat se mesure au pourcentage d’éléments plagiés qu’il va pouvoir détecter.

Les parcours-clients proposés peuvent varier suivant le logiciel utilisé, mais voici les trois (3) étapes qu’on retrouve couramment :

  • S’inscrire sur le site : qui n’est pas obligatoire mais lorsqu’elle l’est, vous aurez, sur certains logiciels, la possibilité de vous connecter depuis vos réseaux sociaux. Sur ces solutions, vous serez ainsi limité par le nombre de mots ou alors le nombre de tentatives, au-delà duquel vous devriez passer au niveau supérieur, en vous abonnant.
  • Entrer le texte ou le document dans le logiciel : en copiant/collant votre texte, ou en chargeant un fichier depuis votre ordinateur. Selon le logiciel que vous le nombre de mots, le type de version (gratuite ou payante), et/ou encore le type d’abonnement payant auquel vous avez souscrit.
  • Soumettre à vérification : l’analyse ou le scan prend seulement quelques minutes, dépendamment du volume de texte que vous avez entré dans le logiciel.

Voici des exemples de résultat auxquels on peut s’attendre d’un logiciel anti-plagiat :

  • Lorsqu’il n’y a pas de plagiat détecté dans le document testé :
  • Lorsqu’un mot, un paragraphe, un texte est plagié dans le document :

 On distingue bien dans notre exemple les détails suivants :

  • Le taux de plagiat : qu’on appelle aussi le score de similarité dans le texte testé
  • La ou les source(s) original : qui contient des éléments similaires au texte testé
  • Les similarités : les éléments considérés comme plagiés sont mis en évidence soit par surlignage soit par soulignage.

Avec ces trois (3) éléments, vous avez quasiment toutes les informations dont vous avez besoin pour réagir. Pour aller plus loin, vous avez enfin la possibilité de télécharger le rapport détaillé de vos résultats, généralement au format PDF.

Les logiciels anti-plagiat utilisés par les étudiants

Les logiciels anti-plagiat fréquemment utilisés par les étudiants sont : 

  • Scribbr
  • Compilatio
  • Grammarly
  • SmallSEOTools
  • Plagscan

Ils ont chacun leurs avantages et inconvénients. C’est ce que nous allons vous présenter ici.

Attention !
Il faut se méfier des logiciels anti-plagiat gratuits pour détecter le plagiat dans les documents académiques. Certains ne sont pas sécurisés et publient votre document en ligne. Vous pourriez alors vous retrouver avec 100 % de plagiat lorsque votre document sera vérifié par votre université.

Scribbr 

Le détecteur de plagiat de Scribbr utilise la technologie du leader du marché, Turnitin. La base de données du logiciel est énorme (plus de 60 milliards de données) et régulièrement mise à jour. Il est 100 % sécurisé et confidentiel : pas d’ajout du document à la base de données et pas de publication en ligne. La détection est très rapide (10 minutes) et le rapport anti-plagiat qui est généré fourni beaucoup d’informations : 

  • le taux de plagiat
  • les parties issues de plagiat
  • la source du plagiat (pour la citer).

Ce logiciel est vraiment bien pour les étudiants puisque le rapport et taux obtenus permettent à l’étudiant d’éliminer le maximum de plagiat avant de remettre son document. Le seul inconvénient est qu’il est payant. Le coût d’utilisation se fait à partir de 14.95 € par document mais il détecte plus de plagiat que la majorité des autres logiciels, notamment gratuits. Ils ne proposent pas non plus de tarifs groupés.

Retrouvez le logiciel anti-plagiat de Scribbr ici 

SmallSEOTools 

SmallSEOTools est un logiciel anti-plagiat plutôt à destination des professionnels du marketing. Beaucoup d’étudiants l’utilisent, car il est gratuit.

Vous pouvez copier directement votre texte sur le site pour procéder à la vérification. SmallSEOTools vous propose de nombreuses explications sur ce qu’est le plagiat et comment fonctionne le logiciel.

Notez toutefois que vous ne pouvez faire vérifier que 1 000 mots maximum par vérification. Le logiciel est aussi un peu différent des logiciels universitaires, car il ne détecte pas la paraphrase et sa base de données n’est pas très académique. 

Il a l’avantage de ne pas avoir de limite d’utilisation.

Il ne faudra pas utiliser ce logiciel en pensant obtenir un rapport complet et cohérent. Vous prendrez le risque de passer à côté du plagiat dans votre document.

Compilatio 

Compilatio est un logiciel anti-plagiat payant. Il s’agit d’un service de 24 h avec une vérification maximum de 7 500 mots pour $5. Cependant, d’autres offres sont disponibles en fonction de ce que vous recherchez. 

L’avantage principal de Compilatio est son prix très compétitif. Vous pouvez également vérifier plusieurs documents dans la limite des mots compris dans l’offre que vous avez achetée. Les sources que le logiciel détecte dans votre document sont précises et le rapport est détaillé. Ce rapport vous permettra de comprendre rapidement vos résultats : un pourcentage de similitude pour chaque document analysé, une comparaison directe entre le document soumis à analyse et les sources détectées.

Le logiciel propose une interface multilingue, cinq (05) langues sont en effet disponibles : le français, l’anglais, l’italien, l’allemand et l’espagnol.

Cependant, les sources détectées n’apparaîtront pas directement dans votre document. Pour utiliser ce logiciel soyez certain d’avoir Paypal, car c’est le seul moyen de paiement qu’ils prennent en charge. 

Il s’agit d’un bon logiciel qui pourra trouver de nombreux cas de plagiat dans votre document. Toutefois, il vous demandera du travail suite à la réception du rapport dû à son manque d’ergonomie.

Grammarly 

Grammarly est un site très connu des étudiants qui propose un outil de vérification de la grammaire et de l’orthographe. Ils proposent un vérificateur de plagiat comme service supplémentaire. Vous pouvez vous abonner pour environ $12 par mois avec un forfait annuel ou  $29.99 par mois unique et vous permet d’avoir accès à l’ensemble de leurs services. Il reste assez coûteux par rapport aux autres logiciels anti-plagiat.

Le logiciel anti-plagiat de Grammarly est couplé avec leur service de vérification de l’orthographe et de la grammaire. Le service est donc deux en un ! Ils utilisent la base de données de ProQuest. 

Son design est élégant et il est facile d’utilisation.

Toutefois, l’algorithme qu’ils utilisent n’est pas hyper performant pour détecter la paraphrase et le plagiat dispersé. Le rapport que vous obtiendrez ne sera pas exact et pourra donc conduire à des oublis de cas de plagiat. Avec la version gratuite, le rapport est encore moins précis, avec juste l’indication que le texte contient du plagiat, mais sans aucun détail (pas de pourcentage, pas de mise en évidence des phrases plagiées).

Ce logiciel peut vous dépanner si vous êtes déjà abonné à Grammarly, sinon vous devrez payer un abonnement mensuel ou annuel pour peu de vérifications.

Plagscan 

Plagscan est un logiciel anti-plagiat payant pour les étudiants. Il propose un essai gratuit de 2 000 mots, puis devient payant pour des vérifications allant de 50 000 à 200 000 mots ($9.9).

Plagscan vous garantit le remboursement de votre commande si vous n’êtes pas satisfait du résultat. Il est plutôt abordable et vous avez la possibilité de tester gratuitement le logiciel avec vos 2 000 premiers mots. 

Plagscan vous permet également d’avoir un taux de similitude global avec un rapport détaillé facile à comprendre sous version word ou PDF. Le rapport démontre le pourcentage, les sources et la mise en évidence du texte plagié dans le document analysé.

Il a l’avantage d’une utilisation facile, et pendant l’essai gratuit, aucune information bancaire n’est requise.

Cependant, Plagscan ne détecte pas tout le plagiat contenu dans le document et leur base de données ne contient pas de travaux d’étudiants comme des mémoires ou autres documents académiques. Il présente aussi des faux positifs venant fausser le rapport final. 

Il reste néanmoins un bon logiciel anti-plagiat si vous voulez simplement vous faire une idée globale du taux de plagiat dans votre document. 

Comment interpréter les résultats de plagiat ?

La règle est simple, plus il existe de similarités dans votre document, ce qui se traduit par le taux de plagiat, plus votre texte, paragraphe ou document est susceptible d’être plagié.

En supposant que le logiciel utilisé soit performant et fiable, on distingue généralement trois (3) niveaux d’interprétations, une fois le scan de votre document terminé :

  • De 0 à 1% : le plagiat est quasi-inexistant dans votre document. Vous pouvez le publier ou l’envoyer tel quel.
  • De 1% à 5% : certains éléments sont plagiés, une vérification de votre document est recommandée.
  • De 5% à 100% : le plagiat est confirmé sur votre document, il vous faut formellement revoir votre texte ou votre document.

*** Nos conseils pratiques pour optimiser la vérification de votre mémoire : 

Vous pouvez combiner l’utilisation de plusieurs logiciels l’un après l’autre, surtout si vous n’utilisez que des versions gratuites. Chacun d’eux a ses limites comme ses avantages. Et rappelez-vous, chaque logiciel anti-plagiat dispose d’un nombre limité de documents dans sa base de données, avec lesquels il compare le vôtre.  Un seul logiciel ne garantit donc jamais une efficacité anti-plagiat à 100%. Une efficacité qui diminue d’autant plus en mode gratuit. Utilisez sinon les logiciels gratuits ou les versions gratuites uniquement pour vérifier de petits extraits de textes (pas plus d’une page Word), ou si vous voulez tester le service avant de passer à sa version payante.

En revanche, si vous avez opté pour les versions payantes, ce qui reste en tout point, la meilleure recommandation,  et particulièrement lorsque votre mémoire a une envergure importante, inspirez-vous de nos comparaisons ci-dessus pour choisir celui qui correspond le mieux à votre situation.

Plusieurs autres logiciels sont disponibles sur Internet, ces cinq (5) que nous avons comparés ici sont ceux que nous avons identifiés comme des incontournables lorsque vous rédigez un mémoire (de stage, de recherche, de thèse ou autre). 

Chaque année, de nouvelles solutions apparaissent sur le web alors que d’autres évoluent, il serait donc judicieux de continuer à s’informer constamment sur le web pour bénéficier du logiciel le mieux adapté pour votre travail de mémoire.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *