201906.28
0

COMMENT FORMULER LES BONNES HYPOTHESES POUR SON MÉMOIRE DE FIN D’ETUDES ?

Publie par

La rédaction du mémoire de fin d’études est une étape cruciale pour l’étudiant afin d’obtenir son diplôme. C’est l’élément permettant de l’évaluer et donc l’occasion pour celui-ci de montrer son expertise dans un domaine précis, afférent à sa formation.

Loin d’être évident, la rédaction d’un mémoire demande beaucoup d’effort et d’implication de la part de l’impétrant, qui doit s’engager dans un travail de recherche minutieux et approfondi. Le but étant d’explorer l’étude d’une question non encore traitée dans sa totalité ou résolue que partiellement. Et pour réussir à soulever cette question, il est impératif d’émettre des hypothèses.

Une hypothèse est une proposition que l’on impose afin d’aboutir à une attente particulière.En d’autres termes, c’est l’objectif de la recherche ou encore une donnée dans la démonstration du problème. D’ailleurs, il est d’usage de se baser sur des hypothèses dans les démarches de recherches scientifiques. Et le fait y est, car plusieurs découvertes ont été faites sur cette base. Toutefois, on ne peut pas toujours aboutir à une conclusion adéquate et il arrive certaines fois que nos hypothèses ne soient pas vérifiées. Alors, comment s’y prendre ? Existe-t-il une façon de formuler les bonnes hypothèses et ne pas se tromper dans la rédaction d’un mémoire de fin d’études ?

La réponse est oui. Il suffit suivre quelques les étapes et n’en négliger aucune car chacune d’elle est importante et permet d’accomplir la suivante.

1.La compréhension du sujet

La première étape est de cerner le sujet et délimiter le domaine d’étude. Afin de suivre un cheminement logique et ne pas se tromper dans ses réflexions et ses démarches cette étape est fondamentale. En effet, cela permettra de structurer les données et éventuellement les résultats attendus.

2.La détermination de la problématique

L’étape de la détermination de la problématique est primordiale. La problématique se trouve à la base de tout travail de recherche. C’est le problème à résoudre mais aussi la question à analyser à travers laquelle sera dirigée l’étude. Ce sera donc la synthèse des questions qui pourraient se poser autour de la thématique du sujet. Par ailleurs, il est essentiel que les questions posées pour mettre en exergue la méthodologie à adopter restent cohérentes avec le sujet choisi. En effet, ces questions permettront de faire ressortir les grandes lignes du plan de rédaction.

3.Recherches préliminaires et établissement des hypothèses

Etant donné que pendant la recherche de la problématique, il a déjà été soulevé la mise en place d’une série de questions, la prochaine étape sera d’essayer de résoudre ces questions par l’intermédiaire des hypothèses. Cependant, cette étape ne peut se faire qu’après avoir fait une recherche préliminaire puisque la réponse à une question de recherche n’est pas encore

connue. Elle se fait à partir d’une documentation antérieure et est utilisée au cours de la détermination de la problématique. Autrement dit, cette étape peut se faire avant celle de la problématique.

Enfin, l’établissement des hypothèses se fait facilement après toutes ces étapes. Rappelons qu’une hypothèse est une supposition imposée afin d’aboutir à une attente donnée. Elle est donc amenée à être une réponse immédiate de la question sous-jacente. Il va s’en dire que ces hypothèses constituent une des éléments fondamentaux de la recherche puisque cette dernière sera dirigée vers la vérification de ces hypothèses.

Etape difficile, l’établissement de ces hypothèses doit être minutieux. Aussi, faut-il être attentif dans l’élaboration de celles-ci et éviter les pièges qui peuvent induire à l’erreur.

Evaluer cet article

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *