202008.11
0

Deux exemples d’introduction pour un mémoire de fin d’études

Publie par

Premier exemple d’introduction de mémoire :

« Les normes internationales, un outil efficace pour la protection des consommateurs »

Le paradigme de la normalisation a été initié il y a fort longtemps. Autrefois, les Romains avaient codifié les caractéristiques de leurs voies pour faciliter le transport par l’instauration du système métrique qui a, en France, remplacé de multiples usages. Depuis la deuxième moitié du XIXème siècle, les évolutions technologiques et la rude compétitivité commerciale ont rendu impératif le développement de normes internationales. Mais l’essence de ces dernières s’est étendue, au départ pour le besoin d’harmonisation des échanges mondiaux mais ensuite pour le bien-être des citoyens.

Les normes constituent des documents qui retracent les exigences relatives à un produit, un service ou un système et dont la conformité constitue la meilleure manière de procéder. A la question de savoir si elles concourent efficacement à la protection des consommateurs, on peut répondre sans ambiguïté affirmativement. Ainsi, La présente étude va s’intituler : « Les normes internationales, un outil efficace pour la protection des consommateurs ».

Ce qui motive personnellement le choix du thème est que sans en être conscients, nous sommes tous des consommateurs. Ces derniers jouent un rôle prépondérant dans le circuit économique alors qu’ils demeurent fréquemment en position de faiblesse. Pour l’heure, exaltation est alors faite à nous tous de se prévaloir et d’user des normes afin de préserver la sécurité de nos bâtiments, des jouets de nos enfants et allant même jusqu’aux nourritures qu’on consomme.

La question majeure qui mérite d’être posée est la suivante: « Dans quelle mesure la protection des consommateurs peut-elle être assurée à travers les normes ? »

Afin de cerner le thème, la première intention est de se tourner vers le cadre théorique du processus de normalisation internationale. Des renseignements importants via le site web de l’Organisme International de la Normalisation nécessitent minutieusement d’être consultés. Le véritable tâche se focalise sur la compilation d’ouvrages dans des centres de documentation ainsi que sur la rencontre des personnes-ressources afin d’élargir le terrain d’analyse. Ce sera par le biais d’une approche constructive que l’analyse prendra forme.

Le présent écrit trouve son intérêt dans la mesure où l’esprit normatif puisse être inculqué en tout un chacun et qu’une prise de mesures par chaque pays d’instaurer un système normatif adéquat en vue de garantir la sécurité des consommateurs est d’emblée.

L’étude se subdivise en trois grandes parties. La première est une imprégnation aux contextes de travail. La deuxième relatera le processus de contribution de la normalisation à la protection des consommateurs. On enchainera sur la dernière qui va permettre d’aborder les éventuelles limites de la protection des consommateurs par le biais des normes.

Deuxième exemple d’introduction :

« Internet, nouvelles technologies et éducation »

Selon une publication parue tout récemment, « Un milliard d’euros sur trois ans » pour le numérique à l’école. C’est le budget prévu par François Hollande pour faire de la France un pays leader de « l’e-enseignement ». De nos jours, un budget assez colossal est noué par les gouvernements afin de révolutionner le secteur de l’éducation. Cela s’apparenterait à transposer les découvertes technologiques dans l’enseignement et les procédés d’apprentissage. Actuellement, tout le monde croit s’éduquer via internet et Google. 

Il s’avère que les conséquences de l’avènement des nouvelles technologies se fait ressentir dans quasi tous les domaines. Celui de l’éducation est un des plus impactés. Certes, la pédagogie est actuellement entrée dans l’ère du digital mais cela n’est pas sans inconvénients ; pour ne parler que du mode d’exploitation et d’interprétation des informations dues au phénomène de la sérendipité. Cela nous mène au sujet ci-contre : « Internet, nouvelles technologies et éducation ».

Traiter ce thème a suscité ma particulière motivation car l’éducation, définit le comportement et l’état d’esprit de chaque citoyen et ainsi formera la personne qu’il sera demain. A importance cruciale, ce domaine ne devrait ni se fermer, ni s’ouvrir bêtement aux avancées technologiques mais requiert d’être capable d’en équilibrer l’usage.

L’on se demande de ce fait : « Les avancées technologiques actuelles sont-elles entièrement bénéfiques pour l’éducation? »

Une démarche concise a précédé l’aboutissement au présent travail d’écrit. Une enquête sous forme de série de questionnaires a été postée en ligne durant un trimestre pour recueillir des avis d’éducateurs différents : parents, enseignants et responsables pédagogiques ainsi que des entretiens semi-directifs avec des responsables publiques et privés. Mais l’étude empirique a surtout suscité plusieurs lectures d’ouvrages. Afin d’approfondir au mieux, l’étude empruntera la méthode Forces-Faiblesses-Opportunités-Menace ou FFOM.

Effectivement, le cerveau ou la matière grise, la capacité intellectuelle et la reflexe personnelle constituent des éléments irremplaçables et cela constitue le fondement principal de l’enseignement traditionnel. Le but est donc de dissuader les décideurs de remplacer ce dernier mais plutôt de le repenser et d’inculquer dans certaines de ses facettes améliorables l’apport des outils informatisés nouvellement découverts.

Pour se cantonner à la méthode adoptée, l’étude va s’étayer en quatre parties. On abordera dans un premier temps les retombées positives de l’internet et des nouvelles technologies sur l’éducation (I) et dans un second temps les répercussions néfastes (II). Nous synthétiserons en troisième partie avec les opportunités à saisir pour l’essor de l’éducation dans l’avenir (III) pour enchainer en dernière partie avec les menaces si des recommandations ne sont pas prises pour baliser et équilibrer l’usage de ces technologies (IV).

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *