201704.26
0

Le mémoire de Master CCA (Contrôle, Comptabilité, Audit) : 5 règles à connaître

Publie par

Ayant pour principal objectif de former des experts dans le domaine de la comptabilité et de la finance, le Master CCA (Contrôle, Comptabilité, Audit) se veut être un parcours professionnel basé sur de solides connaissances théoriques. Ces dernières seront acquises durant les deux premiers semestres du Master pour ensuite laisser place au stage en milieu professionnel et à la production d’un mémoire de fin d’études. Capacité analytique, sens de l’observation et esprit critique sont ainsi évalués dans ce mémoire dont le plan suit généralement le cheminement de la recherche, à savoir le stage, le sujet et l’étude de cas. Un tel ouvrage est le fruit d’un exercice intellectuel de longue haleine durant lequel il est vital de respecter des règles, cinq au total, qui serviront de balises tant à la recherche qu’à la rédaction.

Une parfaite maîtrise des théories en sciences comptables

L’admission à un Master CCA se fait suivant le parcours du candidat, parcours devant être sanctionné au minimum par un diplôme de premier cycle en administration d’entreprise. Chaque candidat devra alors justifier d’une connaissance approfondie et jugée suffisante pour intégrer la formation. En effet, la réalisation d’un mémoire de Master requiert de solides bases théoriques nécessaires à l’adoption d’une approche critique face au cas étudié dans la pratique. Tous les aspects théoriques et  techniques de la science des chiffres, allant des normes comptables internationales aux méthodes de contrôle en passant par les velléités du droit administratif, se doivent ainsi d’être maîtrisés afin de pouvoir mener à bien toute recherche dans le cadre de la réalisation d’un mémoire  de Master CCA.

Un sujet ou un projet choisi selon ses aspirations

Avant d’intégrer une formation en CCA, tantôt délicate tantôt ardue, et ainsi envisager de rédiger un mémoire, il est plus qu’important de se projeter dans l’avenir afin de ne pas tomber dans le piège du « sujet-type ». Ce sujet classique repris chaque année par des étudiants loin d’être convaincus de leur choix, reflète vraisemblablement une absence flagrante d’objectifs professionnels clairs. Il est donc primordial de se pencher sur ses propres aspirations, ou à la rigueur sur ses expériences professionnelles passées, afin de bien cerner son projet ou son sujet tout en s’assurant de pouvoir effectuer les recherches documentaires nécessaires à la rédaction.

Adapter son stage à son thème

Un stage de six mois en entreprise est généralement requis pour compléter un parcours CCA. D’ailleurs, le mémoire de Master à l’issu de la formation comporte une partie dédiée à cet effet. Permettant d’envisager une carrière dans l’audit, la finance ou la comptabilité, le stage pourra se dérouler au sein d’un cabinet, d’une PME ou d’une organisation afin de garantir l’opérationnalité des étudiants par le biais de la mise en pratique des acquis universitaires en milieu professionnel. Bien évidemment, le poste attribué lors du stage correspondra au thème du mémoire, et ce dans le meilleur des mondes.

Respecter les normes méthodologiques

Comme dans la réalisation de tout mémoire de fin d’études, la méthodologie de recherche imposée pour la réalisation d’un mémoire de Master CCA se doit d’être scrupuleusement respectée. Servant de balise, elle est, en effet, le garant d’un travail effectué suivant les normes académiques en vigueur. Méticulosité et rigueur sont ici les maîtres-mots afin d’éviter toute pénalité liée au non-respect de la méthodologie conseillée. Aucun détail, aussi infime soit-t-il, ne doit être laissé au hasard, notamment concernant la recherche en elle-même, les techniques d’enquêtes, la rédaction, incluant les illustrations, l’ordre d’idées et le choix des parties, sans oublier la mise en page finale.

Un travail utile à la profession

Force est de constater que la comptabilité, le contrôle ou l’audit figurent parmi les éléments clés du bon fonctionnement de toute entreprise. Il est ainsi primordial d’orienter son mémoire de Master CCA vers les réalités, les problématiques et les nécessités de ces domaines. Un mémoire, véritable exercice de persuasion, peut, en effet, devenir un tremplin pour une carrière professionnelle réussie dans le monde des chiffres ainsi que pour la poursuite des recherches académiques dans un champ inexploré, pouvant ainsi contribuer à l’évolution de la profession dans son ensemble.

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *