201404.15
0

Les particularités du mémoire d’aide-soignant

Publie par

Chaque étude et formation, quelle que soit la discipline enseignée, sont sanctionnées par un mémoire de fin d’études. Tel est également le cas pour les aides-soignants, du personnel socio-médical issus des établissements délivrant des diplômes d’Etat d’aide-soignant.

La plupart des gens ignorent les principales fonctions des aides-soignants. Cependant, ce sont des éléments-clés pour les établissements hospitaliers et divers centres associatifs tels que les crèches, les résidences pour personnes âgées, etc. En effet, ils peuvent travailler dans une structure comme à domicile selon leur statut. En collaboration permanente avec un personnel médical, l’aide-soignant est l’agent le plus proche des patients (atteints de maladie physique et/ou mentale). Ainsi, leur tâche, mis à part assurer l’hygiène et le confort des malades, est de soutenir physiquement et moralement ces derniers.

Que comporte généralement un mémoire d’aide-soignant ?

Un mémoire de fin d’études comporte, pour toutes les filières et les unités de formation, plusieurs parties et sous-parties, à rédiger suivant des normes précises. Pour celui des aides-soignants, l’essentiel dans un mémoire d’étude est de faire apparaître, en général, quatre parties.

  1. Introduction

L’aide-soignant développe (en première personne du singulier ou encore du pluriel) son mémoire dont le choix du sujet, la généralité du déroulement et la présentation des parties suivantes.

  1. Description (situation et/ou fait) durant le ou les stage(s)

Il relate le début du stage en question, notamment, du premier contact ou de la connaissance du patient. Il s’agit du cas que l’aide-soignant a choisi d’étudier. Dans cette partie, l’aide-soignant rapporte des faits et des situations.

  1. Analyse

Cette partie permet à l’aide-soignant de donner ses propres points de vue, ses ressentis vis-à-vis du patient, de sa maladie et de son traitement.

  1. Conclusion

Dans l’analyse, l’aide-soignant peut évoquer ses acquis durant le stage. En outre, il peut avancer des solutions ou des mesures à prendre face à de telle situation. Ce qui peut être avantageux pour tous les apprentis aides-soignants et même ceux qui exercent déjà ce travail.

Les traits distinctifs d’un mémoire d’aide-soignant

  • Le mémoire d’aide-soignant, à la différence de celui des études universitaires, ne nécessite pas toute un volume conséquent, il est relativement synthétique. Il n’y a pas de longues théories et de méthodologies à évoquer et à expliquer. L’essentiel dans un mémoire d’aide-soignant est de rapporter et d’analyser ses vécus durant ses stages. Ainsi, les aides-soignants peuvent évoquer un cas particulier ou l’ensemble de tous les cas qu’ils ont vécus.

    • Aussi, le champ d’intervention de l’aide-soignant est très large. Il peut exercer son stage dans un centre médical, un centre psychiatrique, un centre social, etc. Ainsi, il peut confronter des malades souffrant physiquement ou encore mentalement. Il peut également assister, soigner ou encore soutenir une personne manquant d’indépendance : des enfants, des personnes handicapées, des  personnes agées…

    • Dans son mémoire, l’aide-soignant peut rapporter directement ou indirectement des conversations pour appuyer ses explications ou ses analyses.

    Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

    google_plus
    Publié par

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *