202010.14
0

5 exemples de thème de mémoire de DSCG

Publie par

Dans le cadre de l’obtention du titre d’expert-comptable, un Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion ( DSCG ) est requis. De plus, la validation de ce diplôme ne peut se faire qu’après la soutenance d’un mémoire de fin d’étude et après confirmation de la conformité du mémoire et de la présentation soutenue. Aussi, voici, cinq ( 5 ) exemples de sujet de mémoire de DSCG, quI hypothétiquement permettront une meilleure compréhension du domaine de la comptabilité et de la gestion.

Premièrement, « les répercussions d’un transfert d’entreprise sur les contrats de travail des employés ». Ce sujet revêt une importance majeure étant donné l’impact considérable qu’un transfert d’entreprise peut avoir sur les contrats de travails des employés déjà établis. Aussi, par rapport à ce sujet, il serait fortement recommandé d’abord de cerner les sources du droit applicables à la relation de travail donnée ; ainsi que de déterminer la nature du transfert d’entreprise, pour ensuite, repérer et, si possible, délimiter les potentielles modifications de la situation juridique de l’employeur, ce qui permettra par la suite de déterminer les conséquences juridiques se rapportant à l’une ou l’autre des parties, s’il y a résiliation des contrats ou bien d’une renégociation des termes des anciens contrats. 

Deuxièmement, «  la détermination de la compétence matérielle et territoriale d’une juridiction dans un litige se rapportant aux contrats de vente ». Ici est évoquée la question même de la compétence d’une juridiction dans un litige donné. Généralement, les litiges en question se rapportent à des contrats de vente, donc de commerce ; d’où la nécessité de connaître la compétence juridictionnelle d’un tribunal. La compétence matérielle ou compétence d’attribution est l’aptitude d’une juridiction à connaître, instruire et juger un litige. Et, concernant la compétence territoriale, elle détermine la juridiction géographiquement compétente.

Troisièmement,  «  le traitement des remboursements d’emprunts et les abonnements de charges ». Ayant pour finalité de déterminer un traitement adéquat des remboursements, pour traiter ce sujet, il sera nécessaire d’effectuer, dans un premier temps une évaluation ainsi qu’une comptabilisation des opérations portant sur les passifs concernés à leur entrée mais aussi postérieurement à leur entrée. Dans un deuxième temps, il sera également nécessaire d’effectuer une exposition ainsi qu’une application de traitements comptables spécifiques , relatifs au rattachement des charges et des produits. Ainsi, afin d’arriver à cette finalité, des connaissances en abonnements des charges et des produits et des connaissances en engagements financiers et en passifs financiers sont requises.

Quatrièmement, « l’application du droit comptable et la préservation de l’environnement numérique ». Ce sujet évoque la nécessité que représente actuellement le droit dans le domaine de la comptabilité et la gestion. En effet, ici, il s’agit principalement de réaliser un identification et également une analyse des impacts actuels de la dématérialisation ainsi que de la numérisation par rapport à l’organisation comptable et l’évolution des pratiques comptables. Le traitement approfondi de ce sujet permettrait ainsi une avancée conséquente en la matière et par la même une certaine automatisation et donc une facilitation en matière de gestion des écritures et données comptables. 

Cinquièmement, « les règles d’inscription des immobilisations  corporelles et incorporelles ». Afin d‘aboutir à une compréhension plus accrue des principes d’inscription des immobilisations à l’actif ou au passif, il est essentiel d’effectuer l’exposition des dites règles d’inscription, puis l’évaluation et l’enregistrement des immobilisations. Ensuite, il sera nécessaire d’évaluer et de comptabiliser les opérations portant sur les immobilisations corporelles et incorporelles à l’entrée et postérieurement à leur entrée. D’où la nécessité de connaître les principes d’évaluation des immobilisations : détermination de la valeur d’entrée et incorporation des frais et charges ; évaluation à l’inventaire, sortie des immobilisations et comptabilisation des régularisations de taxes. Ainsi, le respect de ces principes permetra hypothétiquement une meilleure compréhension des règles d’inscription. 

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *