201312.18
0

La conclusion du mémoire infirmier

Publie par

La partie « analyse » est destinée à faire une confrontation de la théorie à ce qui est réellement observé sur terrain, c’est-à-dire dans la pratique professionnelle. Dans cette partie, il faut :

– faire une description et une comparaison des résultats, c’est-à-dire dégager les points communs et les différences

– faire une mesure des données, c’est-à-dire comparer les résultats relatifs à un même sujet entre les entretiens et le cadre conceptuel

– faire une formulation des hypothèses portant sur les résultats observés

– faire une proposition de solutions

– prendre une position et donner ainsi son avis personnel en vue d’effectuer une analyse critique


La réflexion personnelle n’est pas toujours obligatoire dans la rédaction d’un TFE infirmier. Cependant, il s’agit d’une partie intéressante car elle donne une originalité au travail et permet de faire une perspective par rapport au thème choisi. Cette partie permet généralement à l’étudiant de donner son avis personnel sur le thème étudié et de donner à ce dernier une nouvelle orientation. Elle peut également comporter une partie destinée à synthétiser l’ensemble de ce qui a été dit dans le mémoire. La synthèse résume succinctement la partie exploratoire et l’analyse. Elle reprend les principales idées ainsi que les hypothèses avancées par rapport aux différentes idées. Par ailleurs, elle permet aussi de poser une hypothèse générale de recherche ou de donner une problématique relative à toute l’étude, notamment si le plan suivi est le type 3 (Cf. § 2-3-3). Elle se rédige entre une demi-page et 2 pages.


La conclusion annonce la fin du travail : il s’agit de l’aboutissement de la rédaction du mémoire. Elle est aussi importante que l’introduction. Par conséquent, sa rédaction doit faire l’objet de la plus grande attention. Elle sera écrite en respectant les points suivants :

– résumé de l’ensemble du travail

– rappel de la démarche développée dans toute la rédaction

– énonciation des nouvelles connaissances apprises à travers la recherche (aussi bien à partir des recherches bibliographiques qu’à partir de ce que l’on aura appris des entretiens exploratoires)

– présentation de ce que le travail a apporté du point de vue personnel et surtout professionnel

– présentation des idées qui ont permis d’apporter de nouvelles visions sur le plan personnel et professionnel

– l’annonce d’une problématique qui permet une ouverture sur un nouveau sujet et donc de faire une recherche ultérieure.


FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *