201403.25
0

Zoom sur le mémoire d’éducateur spécialisé (DEES)

Publie par

Un mémoire d’éducateur spécialisé respecte les contraintes imposées dans toute rédaction de mémoire mais obéit toutefois à certaines spécificités. Il s’inscrit dans le cadre du cursus DEES (diplôme d’état d’éducateur spécialisé).

Les exigences d’un travail de mémoire

Un mémoire d’éducateur spécialisé se base sur l’ensemble des acquis durant la formation. Ce travail requiert d’abord que le sujet soit bien cerné, viennent ensuite les recherches.

L’importance du choix du sujet

Toute rédaction d’un mémoire doit passer par la délimitation du sujet. Un sujet trop vaste est difficilement maitrisable dans un mémoire. Il faut donc un sujet délimité sur le temps, le lieu et sur une population précise (échantillon analysé). Un éducateur spécialisé peut se focaliser à la fois sur le sujet des personnes handicapés, des personnes à risque, des mineurs comme des majeurs. La diversité des cas rencontrés impose une délimitation précise du sujet choisi.

La focalisation des recherches

Tout mémoire est le fruit de recherches et d’utilisation des acquis. Les documents utilisés proviendront de la documentation, des stages effectués, des interviews, c’est-à-dire de tout moyen mis en œuvre afin de collecter des informations sur le sujet. La délimitation du sujet tient ici son importance par ce que c’est ce qui permet d’orienter les recherches. Le bon choix du sujet associé au classement des informations collectées permet d’élaborer un plan pour la rédaction.

Montrer une maîtrise des attentes d’un éducateur spécialisé

Le mémoire d’éducateur spécialisé, comme tout mémoire, est ce qui permet de juger l’assimilation des cours par un étudiant. L’éducateur spécialisé doit non seulement prouver une connaissance de son métier mais va au-delà de sa propre personne car il a le devoir de connaitre la personne qu’il accompagne dans son travail.

La dimension sociale

L’éducateur spécialisé est un professionnel dans le domaine social. Cela implique donc une connaissance de la personne bénéficiaire. La dimension sociale doit donc faire partie intégrante du mémoire car c’est la base du travail de l’éducateur spécialisé. Il peut être amené dans le cadre de son expérience à accompagner des personnes, des familles en difficulté et agir de manière à permettre leur intégration par exemple.

L’importance de la pratique

L’éducateur spécialisé entretient un contact permanent avec les personnes à risque. Toute expérience doit être prise en compte car c’est la pratique qui fait ressortir des aspects réels du métier. Cela vient compléter les cours, voire apporter des éléments nouveaux pouvant être développés dans le mémoire.

En somme, la rédaction d’un mémoire d’éducateur spécialisé parait vaste et diversifiée. Cette diversité ne doit pas être vue comme une contrainte, mais au contraire comme un large éventail de sujets possibles.

Liens pertinents et relatifs au même sujet :

http://educateur-specialise.blogspot.fr/2010/06/dc22-le-memoire-de-fin-de-formation.html

http://www.dgcis.gouv.fr/services-a-la-personne/diplome-d-etat-d-educateur-specialise-dees

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *