202010.14
0

Six manières de séduire le jury le jour de la soutenance orale

Publie par

La perspective d’une soutenance orale suscite toujours un tant soit peu d’anxiété aux candidats qui doivent y passer. Appréhender le résultat n’est pas toujours aussi évident même si le mémoire est bien rédigé. La seule façon de lutter contre ces sentiments est de bien se préparer pour ce jour. La question est de savoir comment séduire le jury quand ce jour viendra. Cet article vous exposera trois manières d’attirer l’attention du jury et de les faire pencher en votre faveur.

Le premier atout de séduction : une soutenance bien préparée

Tout d’abord, il faut savoir que la soutenance vous met dans une situation de communication orale qui diffère largement de l’écrit. Elle a pour but d’expliquer au jury le travail de recherche que vous avez effectué et développé dans votre mémoire. Ce n’est donc pas une reconstitution du plan de votre travail écrit qu’il faut faire mais un travail de synthèse.

Cette synthèse devra répondre aux attentes de chaque membre de jury. Vous devrez ainsi éclaircir les points les plus complexes ou obscurs. Parlez également de la raison pour laquelle vous avez choisi le sujet, de la problématique abordée, des moyens mis en œuvre pour la résoudre. Parlez des apports de vos travaux. Faites preuve d’honnêteté intellectuelle et précisez également les points qui restent à éclaircir, les élargissements possibles. Organisez votre intervention, anticipez les questions possibles et restez calme car votre attitude joue également un rôle primordial.

Connaitre la personne qui juge, c’est connaitre ses préférences

Séduire le jury signifie aussi qu’il faut avoir les bonnes attitudes une fois que vous serez devant les membres. Après une bonne préparation, le moment venu, il est primordial d’être capable de faire face à tout ce qui se présente sans défaillir. Travaillez pour anticiper les éventuelles questions et les critiques possibles que vous pourrez recevoir à cause de vos travaux : épluchez vos rapports de thèse par exemple. Renseignez-vous sur les membres de jury. Essayez de savoir sur quel principe chacun d’eux a l’habitude de baser son jugement. Quelles sont les questions qu’ils ont l’habitude de poser ? Et sachant que les professeurs ont leur manie idéologique, attendez-vous à ce qu’il va la ressortir pendant votre intervention orale.

Jouez la carte des bonnes attitudes devant le jury pour le séduire

Soyez formel sans être arrogant. Soutenir une thèse ou un mémoire c’est défendre son travail. Il est donc logique que vous vous montriez affirmatif dans vos propos. La préparation et l’anticipation vous permettront surement de gagner en assurance.

Mais il faut savoir qu’une anticipation totale n’est pas possible. Montrez que vous avez l’esprit ouvert et de la spontanéité. Tournez la situation de communication orale à votre avantage. Vous devez être souriant et accueillant même si vous essuyez des critiques. La spontanéité vous permettra de vous sortir d’embarras lorsque vous faites des erreurs d’élocution : des fautes ou des lapsus que vous pouvez tout de suite rattraper sans avoir l’air gêné. Montrez que vous êtes une personne douée de curiosité intellectuelle et capable de travailler en équipe. C’est une des plus grandes qualités d’un chercheur.

En somme, la soutenance de mémoire ou de thèse n’est pas un étalage arrogant de connaissance. C’est plutôt une occasion de défendre vos travaux et de montrer que vous êtes apte à mener des recherches sérieuses et viables. Pour plaire au jury, il faut se montrer formel tout en restant humble et motivé. Il faut aussi faire preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit. Enfin, pendant votre prise de parole, quelle que soit l’erreur que vous commettez, restez calme et rattrapez-vous de façon spontanée et personne ne la remarquera.

Avoir une bonne posture professionnelle 

Tout d’abord, il faut se montrer sous son meilleur jour. C’est-à-dire que physiquement, il faut adopter un style vestimentaire correct sans pour autant en faire trop. Il faut rester sobre et éviter les couleurs dites trop “flashy”. Pareils pour la coiffure et les accessoires, il est préférable de toujours opter pour la simplicité.

Concernant son comportement, il faut faire preuve de dynamisme et d’enthousiasme. Le jury ne veut pas d’un candidat au visage terrifié ou pessimiste. Il veut un candidat vivant et une présentation vivante. Il est aussi important que le candidat paraisse sûr de lui, sans pour autant donner l’impression d’être trop arrogant. La manière la plus simple pour inspirer de la confiance en soi ainsi que de la bonne humeur au jury est tout simplement de sourire. Cela fera apparaître le candidat comme étant plus détendu et serein. Le candidat doit aussi faire attention à sa diction et a son élocution. Bien que les idées, le concept et le développement soient importants, la forme est essentielle. Si la forme n’est pas parfaite, le jury ne fera pas attention au fond.

Avoir l’esprit de synthèse

Ensuite, il est important d’avoir l’esprit de synthèse. Une soutenance orale ne doit mettre l’accent que sur les éléments fondamentaux du sujet. Les points moins importants ne devraient être développés que lors de l’entretien. Le candidat doit synthétiser les points clés du raisonnement, de la démonstration, et des conclusions tirées des recherches. 

Il ne faut pas non plus oublier de présenter les limites de la démonstration, cela est valorisant pour la présentation et le candidat fera ainsi preuve de modestie. Les limites permettront de démontrer que les résultats ne sont pas indiscutables et qu’il existe une marge d’erreur. Incorporer des limites à sa soutenance permet au candidat d’anticiper les questions du jury.

L’esprit de synthèse permet d’ailleurs de mieux gérer le temps imparti. L’organisation du temps est un des aspects de la soutenance qui nécessite le plus de répétitions. En effet, il est important de s’organiser en fonction du temps et d’intégrer sa présentation dans le cadre du temps imparti sous peine d’être pénalisé. En dépassant le temps qui lui est imparti, le candidat donne l’image d’une personne désordonnée.  

Avoir un bon Powerpoint

Enfin, le candidat doit avoir un bon Powerpoint. Celui-ci doit être soigné et pas trop chargé. Un bon slide ne contient que des points clés et non des phrases entières. Il doit donc comporter le minimum de texte possible pour que le candidat puisse facilement s’en détacher afin de faire face au jury. 

Le candidat doit aussi éviter de lire ses documents. La soutenance risque de devenir monotone et le candidat sera pénalisé. Il doit regarder le jury dans les yeux et parler directement en les regardant. Il peut jeter des coups d’œil à ses slides pour ensuite mieux les expliquer et les développer.

Ces conseils peuvent s’appliquer pour n’importe quelle présentation orale tant sur le plan académique que professionnel. Le candidat doit toujours garder en tête que même si son discours est parfait, s’il ne donne pas une image positive de lui au jury, il risque de perdre de nombreux points.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *