201501.08
0

Le mémoire de logistique : les clés pour en réussir l’écriture

Publie par

La logistique permet d’assurer une meilleure organisation de services dont la manutention, le transport, le conditionnement et l’approvisionnement. Cette fonction est cruciale pour la survie et le développement de l’entreprise. De nombreux salariés sont de fait sollicités. Pour faire carrière dans ce domaine, la rédaction d’un mémoire s’impose.

Formation et débouchés

La formation en logistique attribue à l’étudiant les connaissances et les compétences pour piloter, rationnaliser et organiser différents processus qui se déroulent au sein d’une organisation. L’étudiant a le choix entre un parcours en ingénierie logistique ou en management logistique. A l’issue de la formation, il doit avoir les capacités être apte à coordonner les différentes actions relatives à l’approvisionnement, la production, et la distribution de produits, en tenant compte de la situation financière et des exigences de ses clients. Cette formation forme des logisticiens, des gestionnaires de la demande, des supply chain manager qui vont travailler dans les cabinets de conseils, les industries, les entreprises de services, la grande distribution, l’administration, etc. Le travail peut s’exercer tant au niveau national qu’international.

Spécificités du mémoire

Le mémoire de logistique traite un sujet précis concernant un secteur ou une entreprise précise. Ces informations doivent être mentionnées dès le début du travail afin que le lecteur puisse cerner le domaine d’intervention de l’étudiant. Le sujet se rapporte à des problèmes constatés au niveau de la chaîne logistique. Il n’existe pas de plan standard que l’étudiant doit suivre lors de la rédaction de son mémoire de logistique. La structure du document dépend du sujet. Mais en général, certains éléments doivent toujours figurer à l’intérieur du document notamment, les résumés en version française et anglaise avec les mots-clés, l’introduction, le corps du mémoire ou le développement, la conclusion et la bibliographie. En général, les études en logistiques doivent s’appuyer sur des données empiriques permettant de confirmer ou d’infirmer les hypothèses de départ. Dans certains cas, les étudiants consacrent une partie de leur écrit à la rédaction de leurs motivations pour choisir tel ou tel sujet.

Rédiger un mémoire de logistique

Lors de la rédaction, il est nécessaire de construire des phrases simples, claires et concises qui ne donnent pas lieu à des confusions. L’introduction permet d’aider le lecteur à comprendre le sujet. Il doit donc montrer la problématique, les intérêts de la recherche, les objectifs de l’étude, les hypothèses et le plan du mémoire. Dans le corps du devoir, l’étudiant doit faire l’état de l’art concernant le thème de la recherche. Dans cette partie, il est amené à présenter de manière synthétique, les différentes recherches ayant été menées concernant le sujet. A la fin, il doit faire une petite synthèse de cet état de connaissance. Par la suite, le développement montre les différentes démarches ayant été déployées par le chercheur pour collecter les données. Ces dernières doivent être présentées de manière logique. Leur analyse sert à tirer des conclusions ou ouvrent la voie à de nouvelles hypothèses de recherche. Dans la conclusion, l’étudiant répond directement à la question de départ et confirme ou infirme les hypothèses de départ qu’il a annoncées. Il synthétise les points fondamentaux émanant de son analyse et fait un bilan des apports de l’étude du point de vue académique et managérial. Par ailleurs, il fait aussi des critiques concernant les démarches et/ou les résultats qu’il a obtenus. La conclusion annonce aussi les perspectives de recherche qui vont servir à combler les failles de l’étude.

Téléchargez gratuitement notre guide complet pour la rédaction de votre mémoire en cliquant ici

FacebookTwitterGoogle

google_plus
Publié par

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *